Accès direct au contenu

avancée

École Polytechnique

Accès rapides

Actualités

Accueil > Actualités > Publications

    Antonin Baudry le jour, Abel Lanzac la nuit

    Le scénariste de Quai d’Orsay révèle son identité : Antonin Baudry, X 94

    Antonin Baudry, ancien élève de la promotion 1994, est conseiller culturel à l’Ambassade de France à New York. Il a créé la sensation au dernier festival d’Angoulême, en tombant le masque pour venir recevoir le « fauve d’or » qui consacrait Quai d’Orsay meilleure BD de l’année. Depuis 3 ans, Antonin était en effet plus connu du grand public sous son nom de plume, Abel Lanzac, scénariste de Quai d’Orsay.



    Quel parcours avez-vous suivi depuis votre sortie de l’École polytechnique ?

    Après l’École, j’ai été reçu au corps des ponts qui m’a octroyé une année pour préparer le concours de l’École normale en lettres. Je voulais vraiment faire des études de lettres. J’ai réussi le concours et suis entré à l’ENS, tout en devenant ingénieur des ponts.
    J’ai travaillé au Quai d’Orsay dès la fin de mes études comme conseiller technique. J’étais la plume de Dominique de Villepin aux affaires étrangères puis son conseiller pour les questions d’économie et de culture internationales quand il est parti à Matignon.
    Après cela, je suis devenu conseiller culturel à Madrid pendant quatre ans puis à New York depuis 2010.

    Comment vous êtes-vous lancé dans la BD ?
    C’est un truc d’enfant en fait ! Petit, je lisais beaucoup de BD. Quand je suis arrivé dans le monde des affaires étrangères, tout me paraissait codé, je voyais les personnages comme des supers héros ; je me suis mis à voir les choses comme dans une BD. Des années plus tard, je me suis dit qu’il serait amusant de faire de tout cela une vraie BD. J’appréciais particulièrement le travail de dessinateur de Christophe Blain. Je l’ai rencontré par hasard et j’en ai profité pour lui en parler. On s’est finalement lancés dans l’aventure en 2007.

    Qu’avez-vous souhaité montrer dans cette BD ?
    J’ai voulu y montrer les relations au travail : comment les décisions se prennent, le mélange de professionnalisme et de rapports humains, comment l’affectif joue dans les décisions au sein d’un cabinet où l’on est en permanence les uns sur les autres, comment s’entrecroise une négociation diplomatique, qui aboutit sur des résolutions du conseil de sécurité de l’ONU, avec le travail quotidien.

    Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?
    J’ai éprouvé beaucoup de plaisir ! L’écriture est une activité que je trouve très enrichissante. Et puis la BD est un art populaire donc elle me permet de partager des choses avec un public qui n’est pas connaisseur de ce milieu-là. J’ai trouvé cette expérience vraiment intéressante.

    Puisque nous sommes dans la newsletter de l’X… avez-vous encore des liens avec l’École ?
    Oui, j’ai gardé des liens avec l’X à travers ma fonction actuelle. Ma mission consiste à rapprocher les enseignements supérieurs français et américains, à nouer de nouveaux partenariats ou à soutenir ceux qui existent. Nous soutenons par exemple un partenariat entre Caltech et l’École polytechnique en mécanique des fluides à travers l’un de nos programmes, le PUF*. J’essaye d’accompagner l’École sur sa stratégie américaine.
    * Partner University Fund

    Quai d'Orsay - Chroniques diplomatiques

    [JPG - 282 Ko]
    ...brosse le quotidien du jeune Arthur Vlaminck, embauché en tant que chargé du « langage » par le ministre des Affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms. En clair, il doit écrire les discours du ministre !

    Mais encore faut-il se faire une place entre le directeur du cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d'Orsay où le stress, l'ambition et les coups fourrés ne sont pas rares...

    Dans le second tome, la crise du Lousdem est au cœur des préoccupations :
    les Américains menacent de déclencher une guerre à laquelle s'opposerait le gouvernement français.
    Le ministre Taillard de Worms s'apprête justement à prendre la parole à ce sujet au siège de l'ONU, à New York.

    Retrouvez toutes les archives de DIXIT