En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

1795-LE CAMUS

Directeur de 1795-1796

 

Contexte historique

- 1795 : Le Directoire succède à la Convention. Réaction thermidorienne. Terreur blanche. Occupation de la Hollande
- 1796 : Campagne de Bonaparte en Italie.

Membre de la Commission des Travaux publics – l’une des trois commissions de la Convention chargées par celle-ci de la tutelle de l’Ecole – Le Camus est nommé directeur au départ de Lamblardie, en frimaire an IV (décembre 1795), et ne reste à ce poste que quatre mois. A l’époque, le directeur, subalterne du Conseil des professeurs de l’Ecole, n’a que des fonctions de gestion et d’administration.
L’arrêté du Directoire du 30 ventôse an IV (20 mars 1796) transforme l’organisation de l’Ecole et donne au directeur la présidence du Conseil de l’Ecole ; le général Deshautschamps – retraité du Génie – est nommé directeur. Le Camus reste cependant à l’Ecole où il remplace l’ingénieur des Ponts Gasser, qui rejoint son Corps, comme administrateur chargé des bâtiments logé à l’Ecole. Il reste un an à ce poste, jusqu’à sa nomination en fructidor an V (août 1797) comme chef de la 3ème division (Ponts et Chaussées) au Ministère de l’Intérieur.
Il part à la retraite en 1817.

E. Grison

Actualité polytechnicienne durant cette période

L’Ecole dépend du Ministère de l’intérieur. Elle a pour mission de former des cadres scientifiques et techniques qui manquent cruellement à la Nation. Elle occupe les annexes du Palais Bourbon et les élèves étaient logés chez l’habitant

 


© Photos Collections École polytechnique-Palaiseau (France)

.