En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

1796-DESHAUTSCHAMPS,  Michel Vandebergue (Orléans 1732-Paris 1806)

Directeur de 1796-1797

et intérim octobre-décembre 1798

 

Contexte historique

- 1796 : Campagne de Bonaparte en Italie.
- 1797 : Paix de Campo-Formio avec l’Autriche
- 1798 : Campagne d’Egypte. Destruction de la flotte française par Nelson à Aboukir

Né d’une famille flamande, Deshautschamps fait carrière comme officier du Génie, quitte le service en 1791, mais retourne aux armées en 1792, appelé en mission par Prieur de la Côte d’Or, un ami de longue date.

C’est encore Prieur qui le fait nommer directeur en germinal an IV (avril 1796) après la réorganisation de l’Ecole décrétée le 30 ventôse (20 mars)- Monge est alors en Italie avec Bonaparte, l’Ecole est sévèrement attaquée  par Laplace, par le corps du Génie, et le Directoire même. Deshautschamps la défend vigoureusement avec Prieur jusqu’au retour de Monge en vendémiaire an IV (octobre 1797) ; il est heureux de lui céder la place, pour faire profiter l’Ecole de l’aura des vainqueurs du retour d’Italie.

Un an plus tard, Monge étant parti avec l’expédition d’Egypte et Guyton assurant l’intérim de la direction, ce dernier, empêché quelques mois, se fait suppléer, d’octobre à décembre 1798, par l’ami dévoué, qui se retire ensuite définitivement.

E. Grison

 

Actualité polytechnicienne durant cette période

 

Bonaparte emmène avec lui en Egypte, pour son expédition scientifique et militaire, Monge et Berthollet, tous deux enseignants à l’Ecole et 47 polytechniciens.

Monge et Berthollet, et les savants recrutés par Bonaparte partant pour l’Egypte sur le navire  l’Orient.

 


© Photos Collections École polytechnique-Palaiseau (France)