En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

1831-THOLOSE, Henri-Alexis (Bouchain 1781-Paris 1853)

X1797
Commandant de 1831 à 1839

 

Contexte historique

- 1831 : Création de la légion étrangère
- 1832 : Une épidémie de choléra tue  plus de 18 500 parisiens
- 1833 : loi Guizot sur l’enseignement primaire
- 1834: Révolte des Canuts à Lyon
- 1835 : Attentat manqué de Fieschi contre Louis Philippe
- 1836 : Coup d’Etat manqué de Louis-Napoléon Bonaparte
- 1837 : Prise  de  Constantine
- 1838 : Création de la Compagnie des Chemins de fer de Paris à Orléans
- 1839 : Première guerre de l’opium (Angleterre contre Chine)

Officier du Génie de 1801 à 1807, Tholosé devient l'aide de camp du maréchal Soult, auprès duquel il sert douze ans. Il est décoré à Austerlitz, présent à Alma, à Eylau. Il participe aux guerres d'Espagne et du Portugal où il est blessé. Dès 1814, il est promu au grade de colonel. Il prend part aux Cent-Jours, puis est mis quelque temps à l'écart.
Commissionné colonel d’Etat-major en 1818, attaché au Dépôt de la Guerre en 1823, il est nommé maréchal de camp, en 1825. Lors de l’expédition d’Alger, en 1830, le général de Bourmont le prend pour chef d’état-major.
Il est mis à la tête de l’École polytechnique en 1831 pendant une période très agitée.

Plus tard, il est replacé comme membre du comité de l’infanterie, obtient des inspections générales, mais pas de commandements effectifs. Comme beaucoup d’autres généraux, il est mis à la retraite d’office après la révolution de 1848, relevé de la retraite et placé dans le cadre de réserve en 1852.

D’après : “Le livre du centenaire de l’École polytechnique : T. 2 ; p. 301-303”

Actualité polytechnicienne durant cette période

C’est une période de grande agitation politique à laquelle prendront part les élèves de l’Ecole : enterrement du général Lamarque (5 juin 1832), affaire de la Société des Droits de l’homme et de la rue Transnonain (1833-1834), tentative d’émeute de Barbès et Blanqui (mai 1839).
Malgré les exhortations de Tholosé et ses appels au calme, l’Ecole est licenciée trois fois (1832, 1834, 1839) et le général est démis de son commandement et mis en disponibilité.

 

 

 


© Photos Collections École polytechnique-Palaiseau (France)