En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

1985-CHAVANAT, Dominique (Courbevoie, 1931)

Directeur  Général de 1985 à 1988

 

Contexte historique

1986 : Catastrophe de Tchernobyl
1987 : Inauguration de l’Institut du monde arabe à Paris
1988 : Inauguration de la pyramide du Louvre
François Mitterrand est réélu

Chavanat est admis à l’Ecole spéciale militaire en qualité de Saint-Cyrien en 1951, et, après son stage à l’Ecole d’Application de l’Arme Blindée et Cavalerie, il est affecté au 1er Régiment de hussards parachutistes à Tarbes, en qualité de chef de peloton. De 1955 à 1961 il sert en Algérie. En 1962, il est admis à l’Ecole d’Etat-major et sert ensuite à Trèves en 1963 et 1964. Il commande un escadron de chars à Saarburg de 1964 à 1966. Instructeur à l’Ecole d’application de l’Arme Blindée et Cavalerie en 1966, il est admis en 1968 à l’Ecole supérieure de Guerre. Il rejoint alors le bureau « Etudes » de l’Etat-Major de l’Armée de Terre, où il est responsable de la cellule « Aviation légère de l’Armée de Terre et troupes aéroportées » de 1970 à 1973. Simultanément il est admis à l’Institut d’Administration des Entreprises. Commandant en second d’un régiment de hussards parachutistes en 1973 et 1974, il rejoint ensuite la Division études générales de l’Etat-Major des Armées. Il est commandant en second, puis Chef de corps d’un régiment de dragons à Orléans en 1975 et 1976. Officier de relations publiques de 1978 à 1980, il est ensuite auditeur au Centre des Hautes Etudes Militaires et à l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale en 1980 et 1981. Chef du Bureau de Planification opérationnelle de d e la 1ère Armée à Strasbourg de 1981 à 1983, secrétaire des Conseils de Défense (conseil des ministres restreint) au Secrétariat Général de la Défense Nationale de 1983 à 1985, il est Directeur Général de l’École polytechnique de 1985 à 1988. Dix ans après le déménagement de l’Ecole à Palaiseau, le général Chavanat s’inquiète de l’oubli des collections patrimoniales de l’Ecole. Un projet de véritable musée ne pouvant voir le jour, une exposition permanente d’objets de valeur scientifique et historique est aménagée. Par ailleurs, sont entreprises la restauration et la mise en place de pièces significatives (bustes, toiles, vitraux), dans les endroits les plus favorables de l’Ecole. A partir de 1988, Chavanat est nommé Chef de la Mission Militaire Française auprès du Commandant Suprême des Forces Alliées en Europe. Général de Corps d’Armée, il quitte le service actif en 1990 et est depuis lors devient Conseiller Militaire à GIAT Industries.

D’après : Archives EP et D. Chavanat


Actualité polytechnicienne durant cette période
 
Un projet de véritable musée ne pouvant voir le jour, le général Chavanat fait aménager une exposition permanente d’objets de valeur scientifique et historique sur la mezzanine du salon d'honneur .


 


© Photos Collections École polytechnique-Palaiseau (France)