En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

1997-NOVACQ, Jean (Charleville-Mézières, 1947)

X1967
Directeur  Général de 1997 à 2000

 

Contexte historique

1997 : Conférence sur le réchauffement de la terre à Buenos Aires
1998 : Adoption de la semaine de travail de 35 heures
1999 : Rétrocession de Macao à la Chine
2000 : Succès du passage informatique  à l’an 2000

 
 

Novacq entre à l’École polytechnique en 1967 et sort dans l’artillerie des troupes de marine. Sous-lieutenant en 1968, il est lieutenant en 1969. Officier de tir dans un régiment d’Artillerie de Marine à Dinan en 1971, il s’installe en Côte d’Ivoire en 1973, avant d’être affecté dans un régiment d’Artillerie de Marine à Djibouti. En 1974, il est promu au grade de capitaine. En 1975, il intègre la Direction de l’Enseignement Militaire Supérieure Scientifique et Technique et reçoit une formation à l’Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées, puis au Cours Supérieur d’Armes Nucléaires. En 1977, il est affecté dans l’Aisne pendant cinq ans. Il est chef d’escadron en 1980. En 1982, il est reçu au concours d’entrée de l’Ecole Supérieure de Guerre. En 1984, lieutenant-colonel, il rejoint l’Etat-major des Forces Françaises à Djibouti. En 1986, il est affecté à Paris au sein du Bureau Etudes Générales de la Direction du Personnel Militaire de l’Armée de Terre où il est responsable de la cellule prospective-évaluation. Colonel en 1988, nommé chef de cellule «spécification des emplois et de la formation » au projet Plan de Modernisation de la Fonction Personnel, en 1989, il prend l’année suivante le commandement d’un régiment d’Artillerie de Marine en Bretagne. De 1990 à 1991, il est à la tête du Régiment d’Artillerie de la Division Daguet en Arabie Saoudite et participe à l’opération «Tempête du désert » en Irak. Puis il rejoint de nouveau l’Etat-major de l’Armée de terre à Paris où il est chef du Bureau Organisation et Systèmes d’Informations de l’Etat-major de l’Armée de terre, qu’il crée. Il est promu général de brigade et il commande l’École polytechnique de 1997 à 2000.

D’après : X-info n° 69 du 12 février 1997


Actualité polytechnicienne durant cette période
 
La promo 1997 devant l’Arc de Triomphe

 
 


© Photos Collections École polytechnique-Palaiseau (France)