En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Cauchy Augustin X1805

Mathématicien
(X1805, 1789-1857)

Éduqué par son père, admis à l'École du Panthéon, à Polytechnique puis aux Ponts, il construit le port militaire de Cherbourg puis se tourne vers la recherche. Après deux mémoires lus à l'Institut en 1811 et 1812, des travaux sur les fonctions symétriques, il est professeur d'analyse mathématique à Polytechnique en 1815. Vainqueur du grand prix de mathématiques de l'Académie des sciences, où il succède à Monge destitué en 1816, il est chargé des cours de mécanique à la Sorbonne et est suppléant de Biot au Collège de France. Il rédige des traités didactiques de 1821 à 1829 : il étudie en analyse l’introduction des fonctions holomorphes et des critères de convergence des suites et des séries entières. Ses travaux sur les permutations sont précurseurs de la théorie des groupes. En optique, on lui doit des travaux sur la propagation des ondes électromagnétiques. À l'issue de la révolution de juillet 1830, son cléricalisme revendiqué et sa position antilibérale le contraignent à l'exil. Installé à Prague en 1833, il fait l'éducation scientifique du duc de Bordeaux. Élu au Bureau des longitudes en 1840, il refuse le serment orléaniste. Il enseigne dans des collèges de jésuites, dont il se fait le défenseur. La révolution lui donne la chaire d'astronomie mathématique à la Sorbonne en 1848. Napoléon le dispense du serment de loyauté en 1854.