En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Chasles Michel X1812

Mathématicien
(X1812, 1793-1880)

Il est l'un des héros de la barrière du Trône le 30 mars 1814, lors de l'attaque de Paris par les Alliés. Licencié en 1815, il est reclassé dans le génie, mais laisse sa place à un camarade moins fortuné. Chasles publie son premier travail d'importance "Aperçu historique sur l'origine et le développement des méthodes en géométrie en 1827". Il acquiert immédiatement une réputation de grand mathématicien, et de grand historien des mathématiques. Correspondant de l'Académie des sciences en 1839, il devient professeur de machines et de géodésie à Polytechnique de 1841 à 1851, puis de 1846 à 1867 il occupe la chaire de géométrie supérieure créée pour lui à la Sorbonne. Il publie encore deux livres très importants : en 1852, son "Traité de géométrie" qui traite des méthodes synthétiques (non analytiques) et introduit la notion de birapport ; puis, en 1865, son "Traité des sections coniques". Successeur de Libri à l'Institut en 1851, ses travaux lui valent la médaille de Copley en 1866. Victime d'un charlatan, Vrain-Lucas, qui lui vend des fausses lettres autographes de Pascal et de Newton en 1861 et 1869, dont il prétend se servir à l'Académie des sciences, il demeure l'un des plus grands mathématiciens.