En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Exemples de plagiat

Nous allons utiliser cet extrait :

« Par ailleurs, plus l’électricité est elle-même produite à partir d’énergies non carbonées (nucléaire et renouvelables), plus elle constitue une alternative intéressante au moteur thermique, en tant que vecteur de réduction des émissions de gaz à effet de serre dues au transport individuel : cela confère à la France une légitimité indéniable à jouer un rôle de premier plan dans le développement du véhicule électrique et du véhicule hybride rechargeables. »

Igor Czerny, « L'électricité : l'énergie de l'avenir pour les véhicules individuels », Annales desMines - Réalités industrielles 2009/3 (Août 2009), p. 13-18. DOI 10.3917/rindu.093.0013

 

>Votre texte (le texte source est en gras)
On peut ainsi dire que plus l’électricité est elle-même produite à partir d’énergies non carbonées (nucléaire et renouvelables), plus elle constitue une alternative intéressante au moteur thermique, en tant que vecteur de réduction des émissions de gaz à effet de serre dues au transport individuel.

C’est du plagiat parce que
L’extrait a été recopié, sans guillemets ni aucune indication de source.

>Votre texte
Ainsi, il va sans dire que l’électricité, si elle est produite à partir de sources d’énergies non carbonées, issues du nucléaire ou des énergies renouvelables, elle devient alors une solution intéressante pour remplacer le moteur thermique.

C’est du plagiat parce que
Les mots sont différents mais les idées restent celles de l’auteur, sans que son nom ou la source ne soient mentionnés. Utiliser des synonymes n’autorise pas à s’approprier une idée.

>Votre texte
Ainsi, plus l’électricité est elle-même produite à partir d’énergies non carbonées (nucléaire et renouvelables), plus elle constitue une alternative intéressante au moteur thermique (Czerny, 2009 :13-18)

C’est du plagiat parce que
Ici, le nom de l’auteur, l’année et les pages de la source sont indiquées. Mais la phrase comprend la formulation exacte de l’auteur : elle devrait donc se trouver entre guillemets pour signaler qu’elle est empruntée.

>Votre texte (le texte source est en gras)
Selon Igor Czeny, « plus l’électricité est elle-même produite à partir d’énergies non carbonées (nucléaire et renouvelables), plus elle constitue une alternative intéressante au moteur thermique ». (2009 : 13-18)

C’est bien cité parce-que
Vous citez le nom de l’auteur, mettez la phrase que vous lui empruntez textuellement entre guillemets et vous indiquez la source exacte.

>Votre texte
Comme le souligne Igor Czeny en 2009 (2009 :13-18), l’électricité devient une solution pour remplacer le moteur thermique dans la mesure où elle est "elle-même produite à partir d’énergies non carbonées ».

C’est bien cité parce-que
Vous avez reformulé l’idée de l’auteur en le citant dans vos propres mots (paraphrase) et en plaçant entre guillemets les expressions textuelles que vous lui avez empruntées. La source est bien identifiée.

>Votre texte
Selon Czeny (2009 :13-18), l’électricité produite à partir d’énergies renouvelables ou nucléaires est une bonne solution de remplacement au moteur thermique.

C’est bien cité parce-que
Vous citez l’auteur et la source et vous reformulez son idée dans vos propres mots.