En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Fréjacques Claude X1943

Grand serviteur de l'Etat
(X1943, 1924-1994)

L'essentiel de la carrière de Fréjacques se déroule au CEA de 1956 à 1980, qu'il quitte pour la DGRST de 1980 à 1982. Il s'intéresse au procédé de séparation des isotopes de l'uranium, se joignant à trois poudriers qui ont déjà commencé à travailler, dès 1953 ; Olegh Bilous (X 1948), Gaspard Dreyfus (X 1949) et Pierre Plurien (X 1948). Robert Dautray (X 1949) les rejoint plus tard. Il mène pendant des années des recherches qui conduisent à la construction de l'usine de Pierrelatte, dotant ainsi la France de l'indépendance nucléaire civile et militaire. Il participe à l'édification d'Eurodiff à Tricastin de 1973 à 1983, travaille sur la centrifugation : autre procédé de la séparation de l'uranium 235. En 1972, son équipe découvre le site d'Oklo au Gabon (reste de réaction nucléaire naturelle il y a deux milliard d’années). Il est président du CNRS de 1982 à 1989 et vice-président de l'Académie des sciences.