En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Hadamard, professeur à l'École polytechnique

<--- Hadamard, passeur   L'international --->

"Dépassez-nous, cadets, car vos jambes sont plus jeunes mais, pour Dieu, marchez, car si vous restiez stationnaires et nous laissiez durer, ni vous, ni nous, n'aurions fait notre devoir"
Jaques Hadamard (maxime reprise au microbiologiste Emile Duclaux)

 


cliquez sur l'image pour l'agrandir
Hadamard : (Analyse)
Paris : Sartony Editeur d'Art, 1930
Album souvenir de l'École polytechnique
X2B 144

En 1912, la nomination d’Hadamard à l'École polytechnique a inscrit ce dernier dans la lignée prestigieuse des professeurs d’Analyse depuis Lagrange, parmi lesquels Poisson, Ampère, Sturm, Hermite ou Jordan.

Depuis la création de l'École, l'Analyse était à la fois la discipline phare de l'enseignement polytechnicien et l'objet de débats constants. En 1908, le général Joffre estimait ainsi que "l'Analyse mathématique est un moyen et non un but. Le cours doit être réduit aux développements nécessaires pour l'intelligence des autres cours de l'école et pour les applications qu'on en tire dans le domaine de l'art".

Fidèle à ses idéaux d'universalité, Hadamard s'engageait résolument pour une formation par la recherche qui visait à mettre en lumière les relations entre les différents domaines des sciences. Pour cette raison, les 31 éditions de son cours sont un témoignage unique des évolutions des sciences mathématiques en lien avec les sciences physiques et la formation des ingénieurs.
Les caricatures des journaux étudiants, les chansons écrites pour les séances des ombres, les éditions de l'Argot de l'X ou encore notes de cours des élèves, mettent les idéaux pédagogiques d'Hadamard à l'épreuve du ressenti des élèves polytechniciens.

"Hadamard. Un puissant projecteur pour nous éclairer dans les sombres dédales de son exposition, de manière que nous voyons visiblement la voie à suivre".

"Car souvient toi toujours que quoique tu dises, quoi que tu fasses, quelle que soit l'altitude où tu t'élèveras, il y aura toujours, planant au dessus de ta tête, un géant qui te dominera, ce géant c'est à l'amphi Hadamard, le j'ai envie de dormir".


cliquez sur l'image pour l'agrandir
Le cahier des charges : I Monsieur Hadamard /Jéhell, 1922
1 document : encre et aquarelle
Petit crapal 1922 ; 5
X2B 74/1922/II/5


cliquez sur l'image pour l'agrandir
Séances des ombres: M. Hadamard
Carva d’un air Tristard…
X2B 31/1913

 

<--- Hadamard, passeur   L'international --->