En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Lévy Paul X1904

Mathématicien
(X 1904, 1886-1971)

De grand-père et père polytechniciens, Paul Lévy grandit dans un milieu scientifique. Admis à l'École polytechnique en 1904, il en sort major de promotion et intègre le Corps des Mines. Il prépare sa thèse sous la direction de Jacques Hadamard. Il revient à l'X en 1913 comme répétiteur d'analyse puis comme Professeur d'analyse en 1920. Il occupe ce poste jusqu'en 1959. Paul Lévy est juif et, pendant la guerre, il a continué à donner son cours d'analyse jusqu'en janvier 1942, alors que l'École est à Lyon. L'école retourne à Paris en 1943 et Paul Lévy est contraint de se cacher et de vivre dans la clandestinité. Il réintègre l'École en 1944, et redonne le cours d'analyse à partir de la promotion 1945. Paul Lévy est un des plus grands mathématiciens de son temps, connu pour être un chercheur solitaire. Il découvre certains concepts fondamentaux de la théorie moderne des probabilités. Il développe la méthode des fonctions caractéristiques, permettant de démontrer des versions générales du théorème central limite. Ses études des lois indéfiniment divisibles et des séries aléatoires sont remarquables. Ses travaux sur les fonctions aléatoires développent le point de vue nouveau et moderne de l'étude des trajectoires et non de leurs lois (décomposition de Lévy-Khintchine). Ses découvertes sur les propriétés fines du mouvement brownien en dimension 1 et plus sont fondamentales. En 1964, il est élu à l'Académie des Sciences et devient commandeur de la Légion d'Honneur.