En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Laurent Schwartz (1915-2002)

Dans le cadre des commémorations nationales 2015, l’exposition "Laurent Schwartz (1915-2002)" s’est tenue de mai à juin 2015 à la Bibliothèque de l’École polytechnique.

Pour visiter en ligne,

démarrez ici et suivez l'ordre de la visite ou cliquez sur les liens ci-dessous.

 

1- Devenir mathématicien
2- La théorie des distributions
3- Un normalien à l'École polytechnique
4- Géométrie des espaces de Banach probabilités
5- Engagements pour la recherche et l'enseignement en France et dans le monde
6- L'engagement mathématicien
7- Deux grandes passions
8- Remerciements et Bibliographie

 

puis de septembre à octobre 2015 à la bibliothèque de mathématiques de l’É.N.S. Ulm à Paris.

En savoir plus

 

Deux journées de conférences scientifiques ont eu lieu les 1er et 2 juin (dont une à l’École polytechnique).

A l'appui d’un important fonds d'archives conservé à l'X, cette exposition aborde les activités de recherche et d’enseignement de ce mathématicien comme ses nombreux engagements politiques et intellectuels.  Elle a également été l’occasion d’enrichir ce fonds de nouvelles sources historiques, parmi lesquelles des dons de manuscrits et photographies issus d’archives familiales ainsi que des vidéos, récemment découvertes, de cours dispensés par Laurent Schwartz à l’École polytechnique ; l’exposition s’appuie également sur le prêt temporaire de certaines pièces (médaille Fields, collections de papillons, fausses cartes d’identité durant la période de guerre etc.).
Conçue par Anne-Sandrine Paumier (IHÉS), cette exposition a été réalisée par le Centre de ressources historiques de l’École en lien avec le Centre Polymédia, Frédéric Zantonio et avec l'enseignement d’histoire des sciences de Frédéric Brechenmacher ainsi qu’avec le laboratoire de sciences humaines et sociales LinX.
Le 30 août 1950, Harald Bohr présentait Laurent Schwartz pour la médaille Fields au congrès international de Harvard pour son travail sur les distributions. Il était le premier Français à obtenir cette récompense. Elle est gravée sur la tranche « LAURENT SCHWARTZ 1950 »

Ce prix salue une contribution majeure en mathématiques. Il est souvent considéré  comme l'équivalent du prix Nobel pour les mathématiques.