En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Les lieux de Joseph Louis Lagrange

<--- Retour à l'accueil de l'exposition   Faire des mathématiques par lettres --->

Trois lieux balisent la vie de Joseph Louis Lagrange : Turin, où il naît en 1736 et où il passe les trente premières années de sa vie ; Berlin, où il réside de 1766 à 1787 ; Paris, enfin, qu'il rejoint en 1788 sans se douter de la révolution imminente, et où il restera jusqu'à son décès le 10 avril 1813.


cliquez sur l'image pour l'agrandir
Giuseppe Luigi Lagrangie :
Da una medaglia / Locatelli Antonio, grav.
Note manuscrite au dos "Nato a Torino 25/1/1736-10/4/1813 ; sommo matematico, fu directore dell'Accademia di Berlino,..."
PHX 500580

Giusepe Lodovico Lagrangia ou Joseph Louis Lagrange ? Piémontais ou Français ? La question a suscité de vifs débats alors que, dans le contexte du développement des nations européennes au XIXe siècle, le génie scientifique a souvent été mobilisé pour affirmer le génie national. Les pièces ci-dessous ont fréquemment été citées à l'appui des origines françaises de Lagrange : elles certifient que son bisaïeul était capitaine de cavalerie au service du duc de Savoie Charles Emmanuel II.


cliquez sur l'image pour l'agrandir
Manuscripts concernant le capitaine de Cavalerie Ludovico Lagrange (Louis de Lagrange), bisaïeul du grand mathématicien, qui était au service du Duc de Savoie Charles Emmanuel
Turin, Le 19 mars 1651
Le document démontre l'origine française de Lagrange
VI 1B2/Carton 3/8.1


cliquez sur l'image pour l'agrandir
Manuscripts concernant le capitaine de Cavalerie Ludovico Lagrange (Louis de Lagrange), bisaïeul du grand mathématicien, qui était au service du Duc de Savoie Charles Emmanuel Tivoli,Le 28 juin 1669
Le document démontre l'origine française de Lagrange
VI 1B2/Carton 3/8.2

Mais la question de la nationalité de Lagrange ne s'est posée qu'à partir de la Révolution. A cette époque de constitution de la citoyenneté française, Lagrange est en effet menacé en tant qu'étranger né sur le territoire d'une puissance hostile. Lavoisier intervient auprès de Lakanal, alors député à la Convention nationale au Comité d'instruction publique, afin d'"obtenir de la Convention que M. Lagrange soit conservé à la France".

Guyton de Morveau soutient également Lagrange en le réquisitionnant pour des calculs balistiques. Des arrêtés spéciaux du Comité de salut public permettent  à ce dernier de continuer à exercer ses fonctions. Au moment de l'invasion du Piémont par la France en 1798, Talleyrand dépêche plusieurs généraux et dignitaires pour rendre hommage au père de Lagrange et le féliciter d'avoir donné naissance à un fils aussi illustre.

 

<--- Retour à l'accueil de l'exposition   Faire des mathématiques par lettres --->