En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Méthodes et définitions en botanique au XVIIe siècle

<--- Classement des légumineuses de la Renaissance au XVIe siècle   Etablissement d’une nomenclature moderne au XVIIIe siècle --->

 

 

Jusqu'au XVIIe siècle, les livres sont chers donc rares et les informations circulent mal.
La classification des plantes, faite en fonction de leur utilité, sans véritables règles n’est pas aboutie.

 

Pietro Andrea Mattioli publie en 1680 des commentaires au travail de Dioscoride.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Les Commentaires de M. P. André Matthiole,... sur les six livres de la matière médecinale de Pedacius Dioscoride,... 1680
E2C 7

Les efforts de Mattioli pour identifier les plantes décrites de Materia medica, se poursuivront avec Tournefort qui fait un long voyage au Levant en 1700-1702, jusqu'aux frontières de la Perse, pour herboriser sur les pas de Dioscoride.

Un des pôles scientifiques parisiens est celui de la jeune Académie des sciences, fondée en 1666. En 1676, elle fait paraître un ouvrage d’importance : Mémoires pour servir à l'histoire de plantes, réalisées par Dodart. Nicolas Robert, qui joue un rôle important dans l'illustration botanique et Abraham Bosse, l'un des meilleurs graveurs français du XVIIe siècle réalisent les planches. Denis Dodart étudie la respiration des plantes et s’intéresse à leur analyse chimique, pour laquelle il utilise la combustion des végétaux.
 


Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Mémoires pour servir à l'histoire des plantes /dressez par M. Dodart,... 1676
E2C 12

Tournefort reçu à l'Académie des Sciences en 1691, publie son premier ouvrage Éléments de botanique ou méthode pour connaître les plantes en 1694. Il traduit son ouvrage en latin sous le titre Institutiones rei herbariae pour une diffusion dans toute l'Europe.
Les "Légumineuses" ou plantes à légumes, étaient comprises comme plantes "à gousses". Et c’est Tournefort dans ses Elemens de botanique en 1694 qui définit ce qu'est une gousse. Dans ce même ouvrage il nomme la famille des Légumineuses qu’il limite aux "herbes" : "classe X des herbes à fleurs irrégulières, composées de plusieurs feuilles et qu'on appelle ordinairement des fleurs légumineuses".
 


Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Elemens de botanique, ou Méthode pour connoître les plantes /Par Mr Pitton Tournefort...
1694, E2C 15

 

<--- Classement des légumineuses de la Renaissance au XVIe siècle   Etablissement d’une nomenclature moderne au XVIIIe siècle --->