En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Éthique

Effectuer une recherche scientifique novatrice est une longue tradition à l’École polytechnique. La confiance dans les résultats obtenus est une condition essentielle de progrès et l’École polytechnique s’efforce d’éviter toute pratique préjudiciable à la qualité et à la notoriété des travaux scientifiques qui sont effectués en son sein.

A cette fin, l’École polytechnique a mis en place un référent à l’intégrité scientifique et un comité composé de 4 membres.

Le référent à l’intégrité scientifique est Michel Rosso : Contact

La mission du référent est d’être le premier interlocuteur pour tout manquement suspecté à  l’intégrité scientifique (fraude, plagiat, falsification de données,…) dans un laboratoire de l’École polytechnique. En particulier, les étudiants, post-doctorants et chercheurs de l’École polytechnique sont invités à prendre contact avec lui s’ils font face ou suspectent un problème de ce type. Le référent pourra décider, le cas échéant, de demander au comité pour l’intégrité scientifique de diligenter une enquête. Le référent joue un rôle de médiateur dans les cas de conflit où il juge qu’un compromis entre les parties est l’issue souhaitable.

La composition du comité est la suivante :

Président : Benoit Deveaud (DAER)

Membres :       Dominique Rossin

                        Jeremy Huet

                        Pierre-Jean Benghozi

Ce comité aura pour mission d’examiner les plaintes qui relèvent de ses compétences, et de décider des suites à leur donner,  éventuellement après une enquête préliminaire. Le comité joue un rôle de médiateur dans les cas de conflit où il juge qu’un compromis entre les parties est l’issue souhaitable. Dans les cas où le comité suspecte de graves atteintes à l’intégrité scientifique, il transmet ses conclusions à la direction de l’École polytechnique et aide si nécessaire à la mise en place d’une commission d’enquête spécifique, en coordination avec les autres tutelles éventuelles.

 

Afin de cadrer les principes qui régissent l’intégrité scientifique, l’École polytechnique se dotera dès la rentrée 2018 d'une Directive pour l'intégrité dans la recherche et pour une bonne pratique scientifique à l’École polytechnique ainsi que d'une Procédure à suivre en cas de manquement à la probité scientifique.

 

Nous proposons aussi des liens vers des sites détaillant des outils de prévention contre le plagiat et rappelant les bonnes pratiques en la matière, ainsi que les risques auxquels s’exposent les plagiaires, qu’ils soient enseignants-chercheurs ou étudiants.

Ces ressources permettent aussi aux plagiés d’envisager la marche à suivre pour se défendre.

- Plagiat et fraude scientifique : la perspective académique - Université de Genève

En savoir plus

- Une brève histoire de la lutte contre le plagiat dans le monde académique par Michelle Bergadaà

En savoir plus