En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Airthium: la révolution du stockage d'énergie

Andreï Klochko (X 2007) développe Airthium, une batterie électrique fonctionnant à air comprimé capable de stocker une grande quantité d’énergie à un moindre coût. Zoom sur cette start-up lauréate 2014 du Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace.
Andreï Klochko (X 2007), à gauche, et son associé, Dimitri Botvitch 
Vous avez reçu le Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace en 2014. Comment en êtes-vous venu à une carrière entrepreneuriale ? 
Andreï Klochko : J’y suis arrivé au fil de l’eau : au cours de ma scolarité à l’X, j’ai étudié plusieurs technologies en physique, qui sont aujourd’hui à la base d’Airthium. C’est un livre trouvé par hasard pendant mon stage militaire qui a été le germe de l’idée ; j’ai ensuite développé Airthium au fur et à mesure de mon parcours. Puis, au cours de ma troisième année de thèse sur les interactions de décharges pulsées avec des écoulements de gaz réactifs, au Laboratoire de Physique des Plasmas de l’École polytechnique, j’ai fait des rencontres fortuites clés qui ont été l’élément décisif pour transformer cette idée en projet de startup. La remise du Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace est l’achèvement de ce processus. En parvenant à convaincre un jury d’experts et de champions de l’industrie que ma technologie pouvait révolutionner le stockage d’énergie, cela m’a grandement encouragé à me lancer dans la voie entrepreneuriale.
En quoi votre start-up Airthium peut-elle changer le secteur énergétique actuel ? 
Aujourd’hui, pour produire et conserver de l’énergie, nous utilisons des Stations de Transfert d’Énergie par Pompage (STEP). Ces technologies sont efficaces dans des situations géographiques particulières, comme en montagne, et nécessitent de transporter l’électricité sur de longues distances. La batterie que nous fabriquons chez Airthium ne nécessite pas de telles dispositions : elle peut stocker localement les énergies renouvelables (soleil, vent) et elle peut se fixer sur le bâtiment qu’elles alimentent. Avec ce système, les coûts, sur de nombreux postes, notamment le transport, sont réduits. De plus, les fonctionnalités sont multiples : stockage d’énergie, pompe à chaleur, climatisation… C’est une véritable innovation que nous proposons dans ce domaine. 
Quelles sont vos avancées depuis votre remise du Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace, il y a deux ans ? 
Grâce à l’apport financier de ce Prix, nous avons pu concevoir un premier prototype. Notre objectif aujourd’hui est de construire une deuxième machine, plus puissante, début 2017, puis une troisième en milieu d’année prochaine, capable de rendre totalement autonome un bâtiment en termes d’électricité et de chaleur. Nous lançons pour cela une nouvelle levée de fonds en 2017.
Entré à l’École polytechnique en 2007, vous travaillez toujours au sein de l’École neuf ans plus tard. En quoi les structures de l’X sont-elles favorables au développement de votre start-up ?
Sur le campus, j’ai pu obtenir une position idéalement placée entre la Recherche et l’Entrepreneuriat : je bénéficie des conseils du Pôle Entrepreneuriat et Innovation tout en gardant la liberté d’interroger des chercheurs sur des problématiques scientifiques rencontrées dans mes développements techniques. Cette pluridisciplinarité est essentielle. De plus, la signature de l’École polytechnique peut permettre de rassurer nos investisseurs et nos futurs clients. L’X m’a grandement aidé pour développer Airthium : les infrastructures et les aides que l’École polytechnique et la Fondation m’apportent ont beaucoup facilité le développement de ma start-up. Conscient de ces apports, je cherche moi aussi à valoriser l’École et la Fondation de l’X. Si, d’ici 15 ans, Airthium réussit sa croissance et s’impose mondialement dans le secteur énergétique, je serai le premier à donner en retour à la Fondation de l’École polytechnique. Le Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace fut un vrai coup de pouce donné très tôt pour notre activité : il l’a mise en selle, et je ne l’oublie pas. L’École et la Fondation resteront des soutiens de très grande valeur pour Airthium.
> En savoir plus sur Airthium