En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Rencontre avec Loïc Richier

Loïc Richier est X 2010. Mais pas seulement. Il est major de sa promotion et déjà donateur. La Fondation est partie à la rencontre de cet élève brillant, qui manifeste malgré tout une véritable humilité.
« Je suis entrée à l’X par la voie universitaire, à la suite d’une licence en mathématiques à Nancy. Devenir Major était impensable, puisque je n’imaginai même pas, un jour, entrer à l’X. » Loïc revient ainsi sur son parcours. « L’Université n’est pas une barrière pour entrer à l’X, mais toutes ne font pas l’effort de communiquer sur l’existence de ce concours envers ses étudiants. En parallèle, les très bons étudiants universitaires, bien que doués, ont souvent peur de l’échec et ne disposent pas, à l’université, de la confiance suffisante pour passer des concours tels que celui de Polytechnique. Je pense que les universités ont un rôle majeur à jouer auprès de leurs élèves pour leur fournir les informations et la motivation liées à ces concours. »
Pour montrer l’exemple, ou tout simplement parce qu’il considère qu’il est « normal » de participer au développement de son École lorsqu’on la quitte, Loïc est devenu donateur lors de sa remise de diplôme en juin dernier. « Tout ce que fait la Fondation permet le développement de l’École polytechnique. Je suis sensible à ses actions en matière de recherche, notamment, mais aussi pour tout l’accompagnement qu’elle réalise auprès des élèves du campus, français et étrangers. C’est une bonne chose que la Fondation existe, et j’ai pour conviction que toute personne passant par l’X doit croire en notre École, et participer à son évolution. » Lors de leur remise de diplômes, les X 2010, sous l’impulsion de leurs Kessiers, ont souhaité mener une opération de collecte de dons par promotion. L’objectif : collecter, avec leurs parents et avant la fin de l’année 2015, 20 000€ minimum de dons pour soutenir leur École dans son développement, et, surtout, battre le taux de participation de 24% des X 2006. Loïc n’a pas hésité à rejoindre le projet.
Son passage à l’École polytechnique, Loïc s’en souviendra. « J’ai reçu un enseignement incroyable. Avec un goût prononcé pour les mathématiques et une vraie appétence pour la recherche, j’ai aimé travailler dans les laboratoires du Centre de recherche de l’École, où les équipes savent être proches des élèves et nous donnent envie de mener de beaux projets. On nous pousse à travailler ensemble, ce que je trouve indispensable aujourd’hui. » Membre de la section sportive de football, Loïc n’oublie pas toutes les heures de sports partagées avec ses camarades. « Mais bien sûr, si je devais choisir un moment incontournable, ce serait certainement le jour où j’ai défilé pour le 14 juillet. »  
Aujourd’hui, Loïc Richier est diplômé de l’École polytechnique de la promotion X 2010. Il part effectuer une thèse en mathématiques, à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, portant sur les limites des grandes cartes aléatoires.