En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Un stage en entreprise pour les cadres militaires de l’X

Depuis 2003, la Fondation de l’École polytechnique organise des stages de découverte en entreprise pour les militaires rattachés à la Direction de la Formation Humaine et Militaire (DFHM). Zoom sur cette initiative.

Organisés par la Fondation, les stages de découverte en entreprise s’adressent aux militaires chargés d’encadrer les étudiants de l’X - le directeur de la DFHM, les commandants de compagnie ou encore les commandants de promotion - qui n’ont pour la plupart jamais eu l’occasion de travailler dans le secteur privé. L’objectif de ces stages est clair : permettre aux encadrants d’appréhender cet univers afin de mieux comprendre les critères de recrutement et d’évaluation auxquels les étudiants seront confrontés durant leur vie professionnelle. « La DFHM a un véritable rôle à jouer sur l’orientation humaine des élèves, il est donc important que les militaires soient sensibilisés aux problématiques de l’entreprise », souligne Michel Georgin (X 1966), bénévole à la Fondation en charge de l’attribution de ces stages.

Chaque année, durant une semaine (deux semaines pour les officiers supérieurs), les cadres militaires sont donc immergés en entreprise. Ils assistent à des réunions internes, visitent les différents services et découvrent le fonctionnement et les rouages de la société qui les accueille. Chacun d’entre eux est parrainé par un(e) Ancien(ne) de l’École, salarié(e) de l’entreprise, qui l’accompagne tout au long de son stage et lui offre l’opportunité de rencontrer d’autres polytechniciens. Ces stages de découverte en entreprise sont donc doublement bénéfiques. Ils permettent aux Anciens de conserver un lien avec leur École et d’observer comment celle-ci évolue et ils permettent aux militaires de découvrir un univers qui n’est pas le leur mais dans lequel évolueront demain les étudiants qu’ils encadrent. « Le stage que j’ai effectué chez Thalès m’a permis de comprendre qu’un ingénieur est nécessairement amené à devenir un manager au cours de sa carrière. Il est essentiel de prendre cela en compte », souligne le Commandant Angélique, Commandant d’unité de la 4ème compagnie de la promotion X 2014.

Cette découverte de l’entreprise donne ainsi de nouvelles pistes de réflexion aux cadres militaires pour faire évoluer la formation humaine et militaire des étudiants de l’X. « Mon stage chez AXA France en mars 2016 m'a permis de réaliser le besoin des entreprises de recruter des polytechniciens présentant des profils très variés, allant du manager, au technicien hyper pointu en passant par l'analyste et l'inventeur génial dans sa bulle. Cela m'a permis d'éviter l'écueil de vouloir trop formater nos élèves vers un modèle unique de manager comme on pourrait avoir tendance à le faire à partir de notre modèle d'école d'officiers des armées. Mes échanges avec la DRH m'ont permis de voir l'importance attachée aux soft skills dans le recrutement et surtout l'identification des cadres à potentiel, et donc de conforter le besoin de conserver précieusement le périmètre d'action de la Direction de la Formation Humaine et Militaire », explique le Colonel Bernard.  

De retour auprès des étudiants, les militaires peuvent donc mettre en pratique les techniques de formation et de management mises en œuvre au sein des groupes privés. « Nous pouvons utiliser deux leviers d’action similaires à ceux utilisés en entreprise : le management et le sens de l’intérêt général », explique le Capitaine Marie-Charlotte, Commandant de la 9ème compagnie de la promotion X 2015. « J’essaie de traduire les retours que j’ai obtenus des Anciens sur leur formation par rapport à leur métier, dans mon travail de formateur », indique également le Lieutenant-colonel Bernard, Commandant de la promotion X 2015 qui a réalisé son stage chez Renault en novembre 2016. Pour améliorer l’encadrement et l’orientation des élèves, les militaires remettent même à l’issue de leur stage un rapport dans lequel ils font part de leurs propositions. Celles-ci se traduisent souvent par des actions concrètes dont les élèves sont les premiers bénéficiaires. « Nous avons par exemple mis en place des entretiens individuels avec des étudiants volontaires similaires à ceux réalisés par les entreprises, au cours desquels ils s’autoévaluent et sont évalués par leur chef de section. Cela leur permet de mieux se connaître et de progresser », ajoute le Capitaine Aurélien,  Commandant de la 8ème compagnie de la promotion X 2015.

Ainsi, parce qu’ils ont été sensibilisés à la culture d’entreprise, les cadres militaires de l’X, qui sont garants de la formation humaine et militaire des étudiants, sont plus à même de comprendre les problématiques auxquelles ces derniers seront confrontés au cours de leur vie professionnelle et de les y préparer. Grâce aux stages qu’elle organise, la Fondation de l’École polytechnique contribue donc à l’évolution des formations dispensées aux étudiants de l’X et par conséquent, à leur meilleure insertion sur le marché du travail.