En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Lumière extrême : vers une nouvelle génération de lasers ultras intenses

Grâce à la générosité des donateurs durant la première Campagne de levée de fonds, 1.5M€ ont été affectés pour le projet du chercheur Gérard Mourou, directeur de l’IZEST* : celui de la lumière extrême.

Ce soutien, il le doit à Claude Bébéar, alors Président du Comité de la Campagne.  « Au cours d’une soirée de levée de fonds, je rencontre M. Bébéar. Il me demande sur quoi je travaille. Sur le vide, ai-je répondu. Mais le vide, c’est plein ! Il dicte des lois de physique et des constantes fondamentales. » Claude Bébéar l’écoute, passionné. Et c’est comme cela que tout commence.

En adéquation avec sa stratégie, l’École polytechnique accepte donc de faire de la lumière extrême l’un des projets de l’axe « Recherche » de la Campagne. Les donateurs contribuent à cette action et permettent le développement du projet Apollon. Initié en 2007 au sein de l’Institut Lumière Extrême (ILE), ce projet, dont la phase opérationnelle a été confiée au Laboratoire d’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) de l’École polytechnique, a pour objectif de construire, d’ici 2015, le premier laser ultra-intense d’une puissance de 10 PW**. Un formidable instrument qui permet à la France de conforter sa position de leader de la technologie laser.

Produire la prochaine génération d’accélérateurs de particules, plus compacts, moins coûteux et plus fiables, tel est aujourd’hui le défi de l’ensemble de la communauté des physiciens des hautes énergies. L’enjeu en vaut la peine puisque les applications de ce laser ultra intense sont nombreuses : traitement des déchets nucléaires (transmutation des déchets nucléaires par irradiation de neutrons), nouveau paradigme offert à la physique fondamentale, développement de la protonthérapie permettant un meilleur traitement du cancer, guidage de la foudre. Enfin, marché évalué à plusieurs milliards d’euros, la lumière extrême est une source d’emplois considérables. Toutes ces possibilités pourront se matérialiser grâce au projet ICAN (International Coherent Amplification Network) qui produira non seulement la puissance crête mais aussi la puissance moyenne et l’efficacité à la prise qui manquent aux lasers intenses actuels.

Le 23 janvier 2014, Gérard Mourou a réuni à l’École polytechnique une vingtaine de grands scientifiques autour de Claude Bébéar et d’Olivier Mitterrand, nouveau Président du comité de Campagne, pour une journée dédiée à la lumière extrême : une façon de valoriser cet ambitieux projet et de remercier tous les donateurs qui ont contribué à la concrétisation de ces avancées scientifiques majeures.

*IZEST : International Center for Zetta- Exawatt Science and Technology
**PW : 1 Petawatt = 10^15 Watts