En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
Entrepreneuriat et innovation

Sweetch imagine le stationnement interactif

Deux polytechniciens inventent Sweetch, une application mobile qui aide les conducteurs à se garer rapidement en ville.

Imaginez deux polytechniciens, un matin, sourire aux lèvres, dans les rues de San Francisco. Dans leurs mains une pancarte sur laquelle est écrit « Parking Spot », dans leur poche des flyers et un téléphone qui attend de sonner. Thomas Cottin et Hamza Ouazzani, X2010, sont en pleine « mission terrain ».

Tester son idée entrepreneuriale sur le terrain
Elèves en 2e année du Master entrepreneuriat de l’École polytechnique, Thomas et Hamza étudient à San Francisco dans la célèbre Université californienne de Berkeley, dans le cadre d’un programme d’échange de 4 mois. Là-bas, ils ont l’idée de développer un projet entrepreneurial de co-stationnement interactif et solidaire pour aider les conducteurs à se stationner rapidement en ville. « Nos professeurs américains nous ont dit, "okey vous avez une bonne idée, allez la tester dehors, approchez vos futurs clients" », se souvient Thomas.

Avec « les moyens du bord », les deux français impriment donc une quinzaine de flyers et partent dans un quartier cible de San Francisco. Sur chaque flyer, accroché aux parebrises des voitures stationnées, un numéro de téléphone et la promesse d’empocher 5$ à celui qui signale que sa place de parking sera bientôt libre. Pour attirer les automobilistes intéressés par la place, puis les rediriger vers la personne qui s’apprête à partir, les étudiants brandissent une pancarte sur laquelle est écrit « Parking Spot ». « Des conducteurs américains se sont pris au jeu : ils étaient prêts à payer 5$ à celui qui leur cédait sa place. Sweetch était née », raconte avec enthousiasme Thomas. « Tester notre projet sur le terrain, apprendre à sortir de notre zone de confort, nous a permis de comprendre les attentes de notre future clientèle. En expérimentant notre idée, nous avons réalisé que la question que nous devions résoudre n’était pas "où dois-je chercher une place pour me garer" mais plutôt "Où puis-je trouver une place pour me garer" ». La nuance est importante car elle permet aux automobilistes de trouver une place en temps réel, avant même que celle-ci soit libérée.

Les premiers succès remportés dans la Silicon Valley
Ces premiers efforts encourageants sont récompensés par le Prix du Challenge Industriel Big Data de Berkeley, rarement attribué à des élèves en échange. Entre temps également, Aboud Jardaneh, un ingénieur et entrepreneur diplômé de l’Institut national des Sciences appliquées de Lyon, a rejoint l’équipe. « Aboud a tout de suite cru en notre projet. Pour Sweetch, il a quitté du jour au lendemain son super boulot à San Francisco », explique Thomas.

Envie de Sweetcher ?
Si l’histoire de Sweetch débute dans la Silicon Valley, Thomas, Hamza et Aboud entendent bien faire parler d’eux rapidement en France. En attendant de Sweetcher dans les rues de Paris, il faudra donc un peu de patience. Pour les plus curieux, une première version de l’application mobile est toutefois déjà disponible sur l’Apple Store.

En savoir plus
> Le site de l'application
> Twitter