En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

7 élèves créent la 1ère combinaison martienne pressurisée imprimée en 3D

Sept élèves de l’École polytechnique ont confectionné une combinaison spatiale destinée à être utilisée sur la planète Mars. Conçue avec des matériaux adaptés à la vie martienne, cette combinaison fonctionnelle pressurisée a été réalisée sur-mesure en tenant compte des conditions atmosphériques de Mars.

À ce jour, les agences spatiales ne disposent pas encore de combinaisons adaptées aux conditions de surface de la planète Mars, alors que des missions spatiales impliquant l’envoi de l’homme sur Mars devraient être projetées dans les prochaines décennies. Sept élèves ingénieurs polytechniciens se sont lancé un défi dans le cadre de leur projet scientifique collectif de 2e année : concevoir et fabriquer une combinaison opérationnelle et performante, appropriée à la vie martienne. Pour ce faire, les élèves ont bénéficié de l’aide technique et logistique de l’Association Planète Mars et du soutien financier de la Direction de l’Enseignement et de la Recherche de l’École polytechnique pour le développement.

Les élèves ont effectué plus d’une centaine de mesures sur un de leurs camarades afin de pouvoir modéliser la combinaison spatiale en 3D. En parallèle, ils ont pris l’initiative de créer leurs propres imprimantes 3D, afin d’imprimer la combinaison dans son intégralité. L’ensemble est assemblé de manière modulable, permettant une maintenance facilitée des différents composants. Cette innovation offre une grande flexibilité comme l’explique Thibault Paris, élève de la promotion X2015 : « Avec l’imprimante 3D, nous pouvons imaginer, concevoir et fabriquer sur place des combinaisons, les réparer et même les recycler ». Une prouesse technique jamais réalisée jusqu’alors.

La combinaison, baptisée X-1, a été conçue pour garantir une autonomie optimale et mettre à disposition de l’utilisateur les outils nécessaires à l’exécution de ses missions.  Elle intègre un ordinateur de bord qui mesure en temps réel de nombreux paramètres dans l’environnement immédiat et la consommation des ressources de la combinaison. Il permet à la fois de réguler automatiquement la température des sous-vêtements réfrigérants intégrés et de renvoyer des alertes au porteur en cas de dysfonctionnements. L’essentiel des commandes est réuni au niveau des gants pour un accès facilité.

Thibault Paris et Arno Passeron, deux des élèves porteurs du projet, ont été sélectionnés pour la mission Mars Desert Research Station (MDRS 185) organisée par la Mars Society américaine. Du 16 au 31 décembre 2017, ils séjourneront dans le désert de l’Utah pour tester leur prototype qui pourrait préfigurer les futures combinaisons portées sur la planète rouge.

 

… À quand la vraie mission sur Mars ?

Vidéo de démonstration de la combinaison spatiale