En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Des start-up grand cru

A l’occasion de la traditionnelle foire aux vins de la rentrée, l’École polytechnique met à l’honneur deux start-up qui innovent dans le secteur vinicole.

En France, la traditionnelle foire aux vins de la rentrée bat son plein. A cette occasion, l’École polytechnique met en avant deux start-up, créées par des anciens élèves et doctorants, qui réinventent le domaine vinicole à l’aide des mathématiques et des sciences des données.

Fruition sciences

Fruition sciences, entreprise fondée par Sébastien Payen, X1998, et son associé Thibaut Scholasch, fournit aux viticulteurs et aux œnologues un outil d'aide à la décision pour optimiser leur production de raisin, en qualité et en rendement. Leur plateforme en ligne permet de connecter toutes les données issues du vignoble et qui les accompagne dans leurs décisions en termes d’irrigation, de fertilisation et de vendange.  Grâce au croisement de toutes les données disponibles, les agriculteurs peuvent visualiser en temps réel l’état de leurs vignes, optimiser leurs ressources et maitriser leur production.

Paola Fedou, élève polytechnicienne, stagiaire à Fruition sciences
« J’ai passé cinq mois chez Fruition sciences dans la Napa Valley en Californie en tant que data scientist. J’ai eu l’occasion d’établir des modèles prédictifs pour la maturité de la vigne à l'aide du machine Learning, et de créer et développer des outils de visualisation et de synthèse de la donnée viticole accumulée. J’ai aussi découvert le potentiel de l’imagerie satellite grâce à ce stage. Depuis la rentrée, je suis inscrite en master entrepreneuriat X-HEC-Berkeley dans le cadre de ma 4ème année et je prévois de lancer un projet dans l'analyse d'images satellites pour l'agriculture ».

SmartOeno

SmartOeno offre la possibilité de caractériser un vin sans avoir à ouvrir la bouteille ni à effectuer de prélèvement, dans le cas d'authentification ou de contrôle qualité. Ce projet, développé par Vera Pukhkoy, docteur de l’École polytechnique, est le premier cas d'application d'un procédé innovant alliant spectroscopie et statistique computationnelle. Les applications d’un tel procédé sont larges et couvrent un grand panel de besoins agroalimentaires et pharmaceutiques.