En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Des X représenteront la France pour la finale de la Microsoft Imagine Cup

Cinq élèves de l’École polytechnique ont remporté la finale française de la "Microsoft Imagine Cup", une compétition étudiante mondiale d’innovation technologique. L’équipe est ainsi sélectionnée pour participer à la finale internationale qui aura lieu en juillet prochain à Seattle aux États-Unis.

Leur application OverSkill a déjà conquis, le 18 mai dernier, le jury de la "Microsoft Imagine Cup" en France. Cinq étudiants de l’X, Thomas Galeon, Thomas Dupuis, Maxime Bourliatoux, Alexandre Brenellière et Nicolas Augusti, espèrent bien remporter la finale de cette compétition internationale dont l’objectif est de créer des applications innovantes. Chaque année, des dizaines de milliers d’étudiants du monde entier participent à ce concours qui offre 100 000 dollars aux gagnants. L’équipe revient en détail sur son projet.

>Dans quel contexte avez-vous décidé de participer à cette compétition ?
En 2ème année, tous les élèves du cycle ingénieur participent à un Projet Scientifique Collectif par groupe de cinq ou sept personnes. Nous avons choisi de mener notre projet autour de la création d’un produit innovant dans le domaine de la santé. Pour cela, nous avons décidé de développer une application à partir du casque HoloLens de Microsoft, disponible pour les développeurs depuis le début de l’année 2016 et mis à notre disposition par la Direction de l’entrepreneuriat et de l’innovation de l’École polytechnique. C’est à l’occasion d’une rencontre avec une équipe de Microsoft venue à l’X que nous avons découvert le concours et décidé d’y participer par goût du défi humain et technologique.

>Pouvez-vous nous expliquer votre projet ?
Nous avons développé OverSkill, une application de « self-improvement » qui permet à chacun de développer ses capacités physiques et cognitives de façon ludique et interactive. Cette application utilise la réalité mixte, c’est-à-dire une simulation qui mélange des éléments virtuels à un décor réel et permet de projeter tout type d’interface ou d’élément de manière cohérente avec l’espace qui vous entoure. L’application permet un réel suivi de la progression et une adaptation à l’utilisateur. Les entraînements prennent la forme d’une série de mini-jeux ciblant chacun des compétences précises aussi variées que la vitesse, l’agilité et la mémoire. La durée limitée des exercices est idéale pour les personnes ayant des emplois du temps chargés.

>Que représente pour vous cette victoire en finale française ?
Cette victoire est l’accomplissement d’une année de travail. Nous ne pensions pas arriver si loin dans la compétition et nous sommes extrêmement honorés que le jury ait choisi OverSkill pour la finale nationale française. La prochaine étape sera Seattle en juillet, où nous représenterons la France lors de la finale internationale. Ce sera sans aucun doute une expérience incroyable et nous aurons à cœur de défendre les couleurs de l’École polytechnique !

>Qu’attendez-vous de la suite de cette aventure ?
Participer à la compétition Imagine Cup, c’est avant tout l’occasion de rencontrer des experts de chez Microsoft et d’obtenir des retours sur notre travail. Nous espérons capitaliser au maximum notre séjour à Seattle afin de faire mûrir notre projet. Quant à la suite à donner à OverSkill, nous prenons chaque chose en son temps mais, si l’organisation de notre emploi du temps à l’X le permet, nous pourrions créer une start-up fin 2017.