En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

La start-up Healsy change le quotidien des patients diabétiques

Healsy, start-up accélérée à l’École polytechnique et spécialisée dans la prise en charge des personnes diabétiques, vient de nouer un partenariat avec la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAMTS). Les deux fondateurs cherchent à lever près d’un million d’euros d’ici la fin de l’année.

En septembre dernier, Healsy a quitté l’accélérateur de l’École polytechnique après y avoir passé plusieurs mois. La start-up développe la première plateforme mobile de support à la décision pour les personnes diabétiques.

Près de 640 millions d'adultes atteints du diabète d'ici 2040

En 2015, 415 millions d’adultes étaient atteints du diabète dans le monde selon la Fédération Internationale du Diabète (FID), ce qui représentait 1 adulte sur 11, et ce chiffre avoisinera 640 millions d’ici 2040.
Face à ces chiffres, et personnellement touchés dans leur entourage proche, Nicolas Caleca (X 2004) et Stéphane Bidet, deux ingénieurs, décident de développer une solution innovante afin de faciliter et améliorer la prise en charge des personnes diabétiques au quotidien. « Nous vivons quotidiennement la maladie. C’est ce qui nous a permis de constater les difficultés rencontrées par les patients, et surtout le manque d’outil pour les assister dans la gestion de leur pathologie », explique Nicolas Caleca.

Aider les patients à prendre seuls des décisions sur leur traitement

Leur idée : développer une application pour aider les personnes atteintes de cette pathologie à prendre seuls des décisions sur leur traitement. Car malgré la mesure de glycémie, « il y a beaucoup trop de facteurs à prendre en compte (repas, activité physique, insuline déjà injectée, stress etc.) pour déterminer seul la bonne dose d’insuline à s’injecter, précise Stéphane Bidet. Les personnes diabétiques font donc des erreurs, avec des complications à court ou à moyen terme potentiellement dramatiques ».
L’objectif d’Healsy est de fournir aux patients l’information qui leur manque : la prédiction de l’évolution de leur taux de glycémie. Cette prédiction se fait en connectant le smartphone à leurs outils (capteurs de glycémie, pompe à insuline) et à un traqueur d’activité. « Toutes ces données alimentent l’application, et permettent de simuler l’évolution de la glycémie grâce au modèle mathématique couplé à de l’intelligence artificielle que nous développons », indique Nicolas Caleca.

Une première version de l'application dès 2019

Les deux fondateurs ont pour objectif d’obtenir la validation clinique de leur dispositif et d’effectuer les démarches réglementaires durant l’année 2018, puis de lancer une première version de leur application sur le marché dès 2019.
Leur projet a déjà remporté le prix i-LAB du ministère de la Recherche et, plus récemment en octobre dernier, le 1er prix du hackaton Diabète organisé par la CNAMTS et la Fédération Française des Diabétiques. « Grâce à cette distinction, nous avons noué un partenariat avec la caisse d’assurance maladie qui va pouvoir nous apporter son support en nous donnant accès à leurs données », se réjouissent les deux ingénieurs.
Prochaine étape à plus court terme pour Healsy : récolter près d’un million d’euros d’ici fin 2017 dans le cadre d’une levée de fonds. Avec une ambition, devenir le leader mondial du support à la décision pour patients diabétiques.

> En savoir plus sur Heasy