En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L'X à Viva Technology

L’École polytechnique, son accélérateur X-Up et son incubateur X-Tech, étaient présents du 24 au 26 mai 2018 au salon Viva Technology à Paris, accompagnés de 16 start-up.

Pendant trois jours, du 24 au 26 mai 2018, l’X, son accélérateur, son incubateur et 16 start-up étaient présents au salon Viva Technology qui réunissait à Paris près de 5 000 start-up autour de leaders mondiaux de la tech, des dirigeants de grands groupes français et internationaux, et d’investisseurs.

Des visites de ministres

Vendredi matin, la ministre des Armées, Florence Parly, s’est rendue sur le stand de l’X pour rencontrer l’équipe de l’incubateur et de l’accélérateur et pour découvrir une des innovations développées à l’École : la solution de mobilité inclusive de la start-up Girolift.

Samedi, la ministre chargée des Transports Elisabeth Borne, ancienne élève de l’Ecole, s’est également entretenue avec nos équipes sur la mobilité innovante.

Les élèves s’impliquent

Le salon a également été l’occasion de mettre certains élèves sous les projecteurs.

Ainsi, Microsoft a profité de l’occasion pour dévoiler le gagnant de la finale française de sa compétition d’innovation réservée aux étudiants Imagine Cup. C’est le projet Theatrall, porté par des étudiants de deuxième année de l’X, qui représentera la France lors de la finale mondiale à Seattle en juillet. Arrivé sur la deuxième marche du podium, le projet Veesion était, lui, présenté par des étudiants du MSc Data science for business de l'École.

Autre élève présente sur le salon, Manon Soubrier, actuellement en stage de 4e année au sein de la start-up Rythm, fondée par des anciens étudiants de l’Ecole, présentait aux visiteurs le bandeau connecté de la jeune pousse.

Le plein de start-up de l’X

Au-delà du panel de start-up présentes sur le stand de l’École, d’autres start-up de l’écosystème entrepreneurial de l’École, accélérées ou incubées étaient présentes sur le salon.

 

Jeudi soir, après une intervention du fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, c’est une start-up française qui a remporté le TechCrunch start-up Battlefield Europe 2018, un concours organisé par le magazine américain pour mettre à l'honneur les pépites européennes. La start-up Wingly, créée par des polytechniciens, propose une plateforme de mise en relation entre pilotes privés et passagers visant à faciliter la pratique du co-avionnage.