En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Séminaire sur les fluides de lumière dans des réseaux en semi-conducteur

Jeudi 28 janvier, à 17 h, Jacqueline Bloch, chercheuse au Laboratoire de Photonique et de Nanostructures (Marcoussis), donnera une conférence sur le thème « Des fluides de lumière dans des réseaux en semi-conducteur » dans l’amphithéâtre Pierre Faurre de l’École polytechnique.

Jacqueline Bloch, chercheuse au Laboratoire de Photonique et de Nanostructures (Marcoussis), est l'invité du séminaire de physique du 28 janvier 2016 ayant pour thème « Des fluides de lumière dans des réseaux en semi-conducteur ».
Cette conférence, organisée par le Département d'enseignement et de recherche de physique de l'École polytechnique, aura lieu à 17 heures en amphithéâtre Pierre Faurre.

Présentation de la conférence par Jacqueline Bloch :

"Les microcavités en semi-conducteur offrent aujourd’hui une nouvelle plateforme pour l’étude des fluides quantiques de lumière. Elles permettent de confiner dans un très petit volume à la fois la lumière et les excitations électroniques (excitons) du semi-conducteur. Ce couplage fort lumière-matière donne naissance à des quasi-particules hybrides appelées polaritons excitoniques.

Les polaritons excitoniques se propagent comme la lumière, mais interagissent fortement via leur partie matière : ce sont des fluides de lumière qui montrent des propriétés physiques fascinantes telles que superfluidité et nucléation de vortex quantifiés...

En sculptant les microcavités à l’échelle du micron, nous réalisons au LPN (Laboratoire de Photonique et de Nanostructures) des réseaux de géométries variées, et utilisons cette plateforme pour l’émulation de Hamiltoniens variés.

Après une introduction générale, j’illustrerai la diversité des systèmes physiques que l’on peut implémenter avec des polaritons en réseaux : physique de Dirac et états de bord dans des réseaux en nid d’abeilles, spectre fractal dans des réseaux quasipériodiques, bande plate dans des réseaux présentant une frustration de phase... En utilisant les non-linéarités géantes des polaritons, il est possible de contrôler la phase des constantes de couplage entre sites dans le réseau. Ceci ouvre une nouvelle approche pour la génération de champs de jauge artificiels."

Informations pratiques :

Ce séminaire est ouvert à tous : chercheurs de tous domaines, élèves, étudiants, doctorants, post-doctorants, personnels technique, militaire et administratif.

Le programme et les vidéos des conférences sont consultables sur le site du département de Physique :
www.physique.polytechnique.edu/accueil/seminaire-du-departement/

Le niveau adopté est celui d'un séminaire scientifique généraliste, sans spécialisation technique excessive : chaque conférence, d'une durée d'une heure environ, est suivie de questions/débat avec le conférencier.

> Accéder au campus