En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Trois start-up de l'X récompensées pour leurs innovations

Le 9 octobre dernier, Hinfact, Mila et MultiScreen, trois start-up de l’X, ont reçu le prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace créé pour soutenir l’innovation à Polytechnique. Les lauréats, récompensés pour leurs avancées dans les interfaces Homme-Machine, les neurosciences et la santé, reçoivent chacun la somme de 20 000 euros.

Hinfact développe des solutions logicielles permettant de rendre les nouvelles interfaces Homme-Machine plus intelligentes, plus intuitives et plus sûres. En combinant l’étude du comportement oculaire et une expertise en facteurs humains, la start-up propose des technologies qui font évoluer l’interface en fonction du niveau de compréhension de l’humain qui l’opère. Hinfact développe un produit générique et adaptable à tout secteur d’activité, et travaille en parallèle avec deux premiers clients pour tester et co-développer des applications dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense.
>Projet porté par Thomas Bessiere (M 2018 - Master Innovation technologique : ingénierie et entrepreneuriat).

Mila développe un outil de rééducation par la musique associant neurosciences et technologies de personnalisation, à destination des enfants atteints de troubles du langage et de l'apprentissage tels que la dyslexie ou la dyspraxie. Face à l'explosion des demandes de prise en charge, Mila permet de fournir un complément thérapeutique en assurant la continuité du parcours de soin, grâce à des exercices hebdomadaires adaptés aux difficultés du patient, et en facilitant les habitudes des orthophonistes. Cet automne, la start-up réalise un accompagnement pilote auprès de vingt-cinq enfants qui utiliseront l’outil développé par Mila. 
>Projet porté par François Vonthron et Kenneth Burns (M 2018 - Master Innovation technologique : ingénierie et entrepreneuriat) et accéléré au sein d’X-UP, l’accélérateur de l’École polytechnique.

MultiScreen développe une technologie microfluidique pour améliorer la prédictivité des tests de laboratoires. Sa puce microfluidique permet de créer des modèles cellulaires plus complexes et prédictifs, à haut débit car 100 fois plus rapide que les techniques classiques, et avec une grande facilité d’utilisation pour des applications en recherche, dans l’industrie pharmaceutique ou encore en vue du traitement personnalisé du cancer.
La start-up travaille actuellement à l’élaboration d’un prototype de machine permettant à des utilisateurs non entraînés d’utiliser facilement ses puces microfluidiques. En 2019, une plateforme de démonstration ouvrira à l’Institut Pasteur afin de présenter aux chercheurs une première version du prototype automatisé dans un laboratoire complet de culture cellulaire.
>Projet porté par Raphaël Tomasi (D 2016 - Laboratoire d'Hydrodynamique de l'École polytechnique).