En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
Recherche

Des chercheurs de l’X forment des Apprentis Chercheurs

Tout au long de l’année scolaire, le Laboratoire d'Optique et Biosciences (LOB) et le Laboratoire de Mécanique des Solides (LMS) de l’X ont accueilli et formé des Apprentis Chercheurs sous l’impulsion de l’association L’Arbre des Connaissances.


Latifa Bouzhir, assistante de recherche au LOB, entourée de deux Apprentis Chercheurs

Depuis le mois de septembre, Marguerite, élève en 3e au Collège César Franck (Palaiseau), et Tierno, élève en 1re S au Lycée Camille Claudel (Palaiseau), se rendent un mercredi après-midi par mois au LOB. Ils y retrouvent l’assistante de recherche Latifa Bouzhir pour mener leur projet de recherche sur les protéines, ces molécules complexes et variées qui constituent les êtres humains. « Mettez vos blouses, on va vérifier si votre expérience de la dernière séance a fonctionné ». Avec l’aide de Latifa, Marguerite et Tierno ont en effet réussi à introduire une mutation dans une protéine d’une bactérie pathogène pour l’homme puis à l’extraire pour en étudier l’impact.

Former des jeunes ambassadeurs de la recherche

Marguerite et Tierno sont des « Apprentis Chercheurs », du nom de l’initiative pédagogique imaginée par l’Association L’Arbre des Connaissances. Étalée sur toute l’année scolaire, cette action organisée dans toute la France permet à des collégiens et lycéens de découvrir le métier de chercheur en menant un projet scientifique dans un laboratoire. Encadrés par des professionnels bénévoles (chercheurs, doctorants, post-doctorants ou encore ingénieurs), les apprentis ont également la possibilité d’échanger avec leurs professeurs et camarades de classe sur l’avancée de leur découverte et deviennent ainsi de vrais ambassadeurs de la recherche dans leur établissement scolaire.

« Plutôt que de passer mon mercredi après-midi avec mes copines, je préférais réaliser des expériences dans un monde que je ne connaissais pas », explique Marguerite. Tierno lui rêve un jour de devenir pilote. Ce n’est donc pas par vocation mais par curiosité qu’il a souhaité pousser la porte du LOB. « J’étais curieux de découvrir ce que signifiait faire de la recherche dans un laboratoire », confie-t-il timidement. « Nous avons reçu de nombreuses lettres de collégiens et lycéens souhaitant participer. C’est toujours difficile de faire des choix mais nous privilégions la motivation aux résultats scolaires », précise Eva Héripré, ingénieur de recherches au LMS qui assure le relais entre l’association et l’École polytechnique.

Décloisonner le monde des sciences et de l’éducation

« En participant aux Apprentis Chercheurs, je souhaite montrer que le monde de la recherche est un monde ouvert et accessible. C’est aussi une manière pour moi de transmettre mon savoir, d’expliquer mon métier et les enjeux qui en découlent », explique Latifa qui participe pour la deuxième fois au programme. Pour Jean Christophe Eytard, ingénieur d’études au LMS, qui encadre pour la première fois un binôme, il s’agit avant tout de « faire découvrir la recherche à travers une approche ludique de la science autrement que par le filtre des études. Je ne leur demande pas de faire des équations mais de comprendre en faisant. J’adapte toujours mon discours à leur niveau ». Grâce à lui, Hannah, élève en 2nde au Lycée Camille Claudel et Quentin, élève en 3e au collège César Franck, étudient la vitesse de propagation des ondes ultrasonores dans les matériaux. « Quentin joue du violoncelle. Nous avons donc eu l’idée de rattacher notre expérience à la lutherie. Quentin et Hannah ont ainsi pu constater que les qualités acoustiques du violon sont liées directement à la vitesse de propagation des ondes dans le bois. »

Une opération collective sur le plateau de Saclay

L’École polytechnique participe à la formation des Apprentis Chercheurs aux côtés de la Faculté des Sciences d’Orsay et de Thales Research & Technology France qui ont également accueilli dans leurs laboratoires des jeunes venant du Lycée l’Essouriau ou du collège de la Guyonnerie. La réussite de cette action commune repose ainsi essentiellement sur la mobilisation de l’ensemble des professionnels de la recherche du plateau de Saclay qui ont à cœur de transmettre leurs connaissances, dans un esprit de dialogue, de partage et d’enrichissement mutuel.

Les Apprentis Chercheurs au service de la diversité

Forte de son succès, l’association L’Arbre des Connaissances souhaite inscrire son action, dès la rentrée prochaine, au service de la diversité et du handicap. Une mission qui sera assurée par le Pôle Diversité et Réussite (PDR) à l’École polytechnique.

> En savoir plus sur L’Arbre des Connaissances