En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Des laboratoires qui s'agrandissent à l’École polytechnique

Mercredi 23 avril 2014 a eu lieu la cérémonie de la pose de la première pierre des nouveaux laboratoires de l’École polytechnique.

8295 m², c’est la superficie supplémentaire accordée pour la recherche à l’École polytechnique. Financée à la fois par le ministère de la Défense, le Plan Campus, les donateurs de la Fondation de l’École polytechnique et les fonds propres de l’École, la construction des nouveaux laboratoires a débuté en septembre 2013, pour une livraison prévue d’ici juin 2015.

« Je me réjouis que l'École, grâce au soutien conjugué de l'État et des anciens élèves, ait pu engager ce chantier. Ces surfaces complémentaires nous permettront, tout en confortant nos laboratoires existants, d'accueillir de nouvelles initiatives de recherche, conformément à notre stratégie de croissance dynamique. D'autres constructions seront prochainement engagées pour accroître nos capacités de formation et pour déployer nos programmes d'entrepreneuriat », a déclaré Jacques Biot, Président de l’École polytechnique.

Mercredi 23 avril, à l’École polytechnique, Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, et Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement, ont présidé la cérémonie de la pose de la première pierre en présence de Michel Rémon, architecte du projet, de Grégoire de Lasteyrie, nouveau maire de Palaiseau et de Michel Bournat, Président de la CAPS.

Inscrites dans la politique de croissance de l’École polytechnique, les surfaces de recherche additionnelles visent prioritairement à développer la recherche en physique, en mécanique des fluides, en météorologie et en biologie. Instauré dans le cadre du Plan Campus visant à faire du plateau de Saclay un cluster scientifique de niveau mondial, ce projet témoigne également de l’engagement de l’X à jouer un rôle moteur dans le développement de l’Université Paris-Saclay.

> Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué de presse