En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Des élèves primés au Défi aérospatial étudiant

L’équipe de l’École polytechnique a remporté le Prix Safran dans le cadre du Défi Aérospatial Étudiants sur le thème de la propulsion.

Remarqués par le jury pour leur sens de l’innovation, Jean-Pierre Voropaieff, Florian Rouzies, Vincent Larget, Chi He, Roberto Zúñiga Valladares et Tony Louis recevront leur prix lors du salon du Bourget le 21 juin 2013 sur le stand de l’Agence Spatiale Européenne.

Les six étudiants ont su mettre à profit le travail d’étude mené dans le cadre de leur projet scientifique collectif à l’École polytechnique pour participer à ce Défi Aérospatial. Tous partagent une même passion pour l’aéronautique et le spatial. Cela les fait rêver…et agir. Leur but dans ce défi : concevoir un système de propulsion qui permettrait à un engin suborbital d’atteindre une altitude de 100 km. Ils ont décidé de prendre un turbo réacteur classique d’avion de chasse, celui du Rafale, et de le modifier pour augmenter son domaine de vol en altitude.

« C’était principalement l’augmentation du domaine de vol en altitude d’un avion de chasse qui intéressait Safran, qui est une entreprise spécialisée dans la propulsion et qui fabrique les moteurs des avions de chasse. Actuellement  le domaine de vol d’un tel avion est de 15 km. Nous avons travaillé sur un domaine de 100 km, mais c’est très difficile à réaliser. Nous pensons pouvoir atteindre 60 km. Pour les concepteurs d’avions de chasse, cela représente un intérêt certain, car l’avion devient inatteignable. Mais ce projet pourrait aboutir également sur le tourisme spatial.
Pendant le défi, nous avions affaire à des équipes souvent bien plus expérimentées que nous, certains avaient déjà un contrat avec une société d’aéronautique, ce qui fait que nous n’espérions pas vraiment gagner. Nous avons été très surpris d’apprendre que nous avions remporté le prix Safran. »

Florian Rouzies, Vincent Larget et Jean-Pierre Voropaieff témoignent de leur expérience.