En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Prix de l'European Geophysical Union pour deux chercheurs

Olivier Talagrand et François Forget, chercheurs au laboratoire de météorologie dynamique (LMD), ont reçu des médailles pour leurs travaux respectifs.

Olivier Talagrand, directeur de recherche émérite CNRS, au laboratoire de météorologie dynamique (LMD, CNRS/École polytechnique/UPMC/ENS Paris/École des Ponts ParisTech), a reçu la médaille Lewis Fry Richardson 2014, de l'EGU (European Geosciences Union), pour sa contribution au développement des techniques d'assimilation de données et leur mise en place dans diverses applications de météorologie, de climat et de prévision opérationnelle du temps. Onzième médaillé, il est le troisième « Français », après Michael Ghil en 2004 et Stephan Fauve en 2009.

Olivier Talagrand a profondément influencé le domaine de l'assimilation de données permettant la prévision de l’évolution des fluides planétaires. Il a vulgarisé dans la communauté météorologique puis océanographique et aussi en chimie de l’atmosphère des méthodes issues des mathématiques appliquées. Il a travaillé au développement de la théorie et à la mise en œuvre des méthodes d’assimilation d’observations, dans le contexte général de la théorie des systèmes dynamiques et de la prévisibilité. Son approche basée sur la théorie des systèmes dynamiques a participé à la révolution scientifique des années 60 et 70 qui ont apporté la nonlinéarité au premier rang de la science courante.
> En savoir plus sur Olivier Talagrand


François Forget, directeur de recherche CNRS, au Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD, CNRS/École polytechnique/UPMC/ENS Paris/École des Ponts ParisTech), a reçu la médaille David Bates 2014, de l'EGU, pour son travail de leadership dans le domaine de la modélisation du climat des planètes, pour sa contribution à l'amélioration des modèles climatiques globaux et pour la mise en place d'un des premiers cadres qualitatifs permettant une planétologie comparative. Sixième médaillé, il est le second Français à la recevoir après Thèrèse d’Encrenaz en 2010.

François Forget est responsable de l’équipe de planétologie du Laboratoire de Météorologie Dynamique. C’est un des experts mondiaux de la modélisation de la circulation générale  et du climat des planètes. A la fin des années 1990, il a commencé le développement du premier modèle climatique européen de la planète Mars à partir de la version terrestre du modèle de circulation générale utilisé au laboratoire. Depuis lors, François Forget a continuellement amélioré ce modèle, qui peut maintenant simuler pratiquement tous les processus dynamiques, physiques et chimiques qui ont lieu dans l'atmosphère martienne jusqu'à l'exosphère, y compris l'ionosphère et les échanges avec la surface et les calottes polaires. Ce modèle est unique dans la communauté planétaire martienne.
> En savoir plus sur François Forget