En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Un Nobel pour la biochimie in silico

Pour la première fois, un prix Nobel récompense des travaux de modélisation et de simulation.

Martin Karplus a partagé aujourd'hui le prix Nobel de chimie avec Arieh Warshel et Michael Levitt. Ils ont été récompensés pour "le développement de modèles multi-échelles pour les systèmes chimiques complexes".

Ainsi, Martin Karplus a réalisé en 1979 la première simulation sur ordinateur de la dynamique moléculaire d'une protéine. Depuis, il a formé à ces techniques plus de 200 étudiants, postdocs, et collaborateurs, parmi lesquels des chercheurs de Laboratoire de Biochimie (BIOC) et du Laboratoire d'Optique et Biosciences (LOB) de l'École polytechnique.
Aujourd'hui, ces mêmes techniques permettent de replier des protéines dans un ordinateur avec une précision d'horloger, contribuent à la découverte de nouveaux médicaments, et forment le socle d'une partie importante de la bioinformatique structurale.
En savoir plus

Deux proteines repliées in silico (en rouge; structures expérimentales en bleu; Science, 2010, 330:341)