En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
Recherche

Quand la théorie communique avec l’expérience

En accueillant deux nouveaux directeurs de recherche du CNRS, Olivier Gossner et Guillaume Hollard, le département d’économie de l’École polytechnique a souhaité faire dialoguer l’expérience et la théorie.

   

Gillaume Hollard (à gauche) et Olivier Gossner (à droite)

« Je souhaite que les polytechniciens interrogent sans cesse le réel », souligne Guillaume Hollard, directeur de recherche au CNRS qui donnera, à partir de la rentrée 2015, un cours de niveau master sur « l’économie expérimentale », une branche récente de la science économique qui permet de tester les prédictions émises par la théorie ou les modèles, en étudiant dans un environnement contrôlé, des décisions et des interactions économiques simplifiées du monde réel. « Si l’expérience remet en cause la théorie, un dialogue fécond s’instaure alors entre le théoricien et l’expérimentaliste pour enrichir la théorie », explique Guillaume Hollard.
 
Pour Olivier Gossner, directeur de recherche au CNRS, qui anime un cours sur la théorie des jeux à l’École polytechnique, toute science, y compris l’économie, est donc structurée à la fois par une théorie et par l’observation. « Comme le disait Poincaré : “On fait la science avec des faits comme une maison avec des pierres ; mais une accumulation de faits n’est pas plus une science qu’un tas de pierres n’est une maison” », aime-t-il rappeler. La théorie des jeux fournit des outils mathématiques et économiques, testés ensuite par l’expérience, qui permettent de comprendre les décisions prises par des agents (entreprises, personnes, pays, gènes…) dans leurs rapports stratégiques. « Il s’agit de démontrer comment les décisions des individus sont influencées par les anticipations des choix des autres individus. La théorie des jeux, comme l’économie expérimentale, sont ainsi deux outils d’aide à la décision qui interagissent et s’influencent mutuellement », explique le théoricien.
 
En confrontant et en instaurant un dialogue entre les cours sur la théorie des jeux et l’économie expérimentale, l’École polytechnique a souhaité offrir à ses étudiants une formation complète et moderne en sciences économiques, tout en appuyant une démarche scientifique originale, « une démarche qui nous a plu et à laquelle nous avons souhaité participer », concluent les deux directeurs de recherche.

>Consultez le site du département d'économie de l'École polytechnique
 

Photos : © Jérémy Barande / École polytechnique