En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Structures et lois universelles

>Explorer les structures abstraites pour en déduire leurs propriétés intrinsèques,
>Chercher les relations profondes entre géométrie et algèbre, entre l’infiniment petit et l’infiniment loin,
>Comprendre la structure mathématique des équations de la physique pour en déduire de nouvelles classes de solutions, en faire jaillir de nouvelles particules.

Autant de recherches menées à l’École polytechnique et motivées par le seul aiguillon de progresser dans la connaissance du monde dans lequel nous baignons, d’où émergent de temps à autre des concepts nouveaux pouvant amener des innovations de rupture.


Des exemples de projets de l'École polytechnique :

Le CPHT du côté obscur de la matière
La matière noire représente la grande majorité de la matière dans l’univers, mais n’est pas représentée dans le modèle standard de physique des particules qui décrit la matière connue, et dont la pierre manquante, le boson de Higgs, a été découverte récemment au CERN, ce qui a valu aux théoriciens d’être récompensés par le Prix Nobel de physique 2013. Le défi, relevé par des chercheurs du Centre de Physique Théorique (CPHT), est d’étendre ce modèle à la matière noire. Contrairement à la théorie des cordes ou celle de la supersymétrie, ce nouveau modèle a l’avantage d’être simple : il fait intervenir seulement un nouveau boson intermédiaire, appelé boson Z’, et peu de paramètres libres. Le modèle permet également de reproduire parfaitement la quantité de matière visible produite dans le cosmos et détectée par le satellite FERMI. De plus, ses prédictions sont en accord avec la très faible quantité de matière noire potentiellement créée dans les accélérateurs de particules.

Des prix pour le Boson de Higgs et le Laboratoire Leprince-Ringuet
Le  22  juillet  2013,  les  expériences  ATLAS  et CMS menées au LHC (Grand Collisionneur de Hadrons) ont été récompensées par le prestigieux prix de la société européenne de physique pour la découverte du boson de Higgs. Impliqués dans l’expérience CMS depuis son origine, les physiciens ainsi que le personnel technique du Laboratoire Leprince-Ringuet (LLR) ont joué un rôle de tout premier plan dans la découverte de cette particule. En octobre, le prix Nobel de physique 2013 a été décerné à Peter Higgs et François Englert pour leur prédiction théorique du mécanisme responsable de la masse des particules, confirmée par les expériences ATLAS et CMS.