En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Marchés, innovation et relations science et société

>Formaliser les processus organisationnels de la société,
>Analyser les processus d’innovation dans l’industrie, dans les relations entre organisation et capacités créatives des entreprises,
>Dégager les concepts en matière de structuration et de régulation des marchés,
>Analyser l’évolution des sciences et des techniques et les relations entre technologies et évolution de la société et son organisation,
>Développer les approches quantitatives des jeux de marchés et des politiques publiques.

Autant d’enjeux sociétaux qu’étudient les laboratoires de l’École polytechnique.


Des exemples de projets de l'École polytechnique :

Coopétition, une stratégie d’entreprise particulière
Traditionnellement, l’entreprise élabore ses stratégies propres pour développer un avantage concurrentiel sur ses rivales. Mais les entreprises coopèrent de plus en plus avec leurs concurrentes autour d’actions communes, tout en continuant à se concurrencer. C’est la coopétition. Le développement durable, l’innovation, le déploiement de méga-projets en matière civile ou de défense sont des exemples où la coopétition joue un rôle structurant. Le Centre de Recherche en Gestion (CRG) élabore une classification des stratégies de coopétition et des formes organisationnelles que peuvent prendre les coopérations entre entreprises, notamment les méta-organisations.

Les TIC à l’appui des services urbains, dans les villes indiennes
Le Centre de Recherche en Gestion (CRG), en partenariat avec l’Institut de la mobilité durable ParisTech-Renault et Berkeley-University of California, étudie l’apport des technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’amélioration des services de distribution de l’eau et de l’électricité dans les pays en développement. Les chercheurs s’appuient sur l’analogie entre les pratiques de consommation d’eau et celles d’électricité et analysent les expériences d’amélioration partielle de la fourniture de ces services publics par le recours aux technologies de l’information. Ils évaluent également le développement et les impacts de NextDrop, une start-up de Berkeley, qui offre un service d’information en temps réel de la distribution d’eau dans quelques villes de l’Inde. L’objectif est d’en analyser l’écosystème de développement pour déployer ce champ à l’École polytechnique dans une perspective entrepreneuriale.