ProfessorBob.ai : l'IA au service de l'apprentissage.

Au sein de la pépinière de start-up de l'École Polytechnique (X-TECH) ProfessorBob.ai entre dans une phase de forte croissance en France et aux États-Unis. Avec une levée de fonds de 4 millions d'euros en juin 2022, la start-up vise à dépasser le million d'euros de chiffre d'affaires cette année. Nous avons eu le plaisir d'interviewer Samy Lahbabi, co-fondateur et COO & CPO chez ProfessorBob.ai, qui nous raconte les dernières nouvelles de la startup.
ProfessorBob.ai : l'IA au service de l'apprentissage. ProfessorBob.ai | L'IA au service de l'apprentissage.
08 Juil. 2022
Entrepreneuriat, Innovation

 

Le parcours dans les technologies de l’Éducation d’un entrepreneur polytechnicien, expert en product management.

Samy Lahbabi est diplômé de l'École Polytechnique (X99) et de Télécom Paris. Il est passionné par l'IA (Intelligence Artificielle) et possède une solide expérience dans la conception de services innovants et de solutions SaaS. De 2004 à 2011, il travaille chez SFR en tant que consultant sur la conception et le lancement de nouveaux services mobiles grand public, avant de se concentrer sur la recommandation de contenu basée sur l'IA chez SFR puis HTC, attiré par l'envergure internationale des innovations.


En 2014, souhaitant avoir plus d’impact sur la société, Samy bascule dans le secteur des technologies de l'éducation, au sein de la startup EdTech Gutenberg Technology. En tant que Directeur Produit et Innovation de la startup, il contribue à développer et scaler la solution SaaS et à innover avec l'IA, notamment dans l'apprentissage personnalisé (adaptive learning).


L'apprentissage personnalisé est l'objectif ultime dans l'éducation, car il s'agit vraiment d'adapter la formation à l’aisance et aux difficultés de chaque élève, permettant à chacun de progresser de manière optimale malgré les différences de connaissances préalables et de rythmes et schémas d’apprentissage.


Problème, solution, start-up : l’éducation en ligne, le NLP et ProfessorBob.

Aujourd'hui, la croissance de l'éducation en ligne, notamment via des plates-formes MooC (Massive Open Online Courses), marque une révolution, permettant l’accès à la connaissance pour tous ; toutefois, on observe la persistance de freins à l’apprentissage, comme le montre des indicateurs tels que le taux d'achèvement d’une formation dans des plateformes d’éducation en ligne comme Coursera qui sont de l’ordre de 9%. Ce niveau s’explique par la gratuité de la majorité des cours, mais surtout par le fait que les étudiants sont seuls face à leur formation, et donc sans accompagnement pour tenter de surmonter les difficultés et les problèmes de motivation dans le temps.


En 2014, il était très, voire trop, tôt pour améliorer cela avec l'application de l'IA, mais dès qu'ils ont réalisé, fin 2018, que la technologie IA de Traitement Automatisé du Langage naturel (TAL ou NLP, Natural Language Processing) était enfin plus mature, François Xavier Hussherr, fondateur et ex-CEO de Gutenberg Technology, et Samy ont créé ProfessorBob.ai (2019).


La startup était initialement dénommée The AI Institute avec deux activités : la formation à l'IA et le développement d'un assistant virtuel IA. L’activité formation a permis de mieux maîtriser dès le début les enjeux des clients de l’assistant, mais a été ensuite arrêtée pour concentrer les efforts sur le développement IA de l’assistant virtuel ProfessorBob.ai, d’où le changement de nom de l’entreprise. L’ambition (et objectif social) est d'aider les apprenants seuls en ligne et de décharger les enseignants, pour leur permettre de se concentrer sur un accompagnement des apprenants à plus haute valeur ajoutée.


Nous voulons accompagner les apprenants tout au long de leurs apprentissages et rendre l'éducation plus facile et plus efficace pour tous les apprenants, quel que soit leur niveau, rythme et modalités d’apprentissage.


ProfessorBob.ai propose 3 services principaux :

 

  1. Un assistant virtuel pour répondre aux questions des apprenants. Sa solution donne des réponses instantanées, adaptées à l'élève et à son niveau et vérifiées, car basées sur les cours de ses clients, et en particulier en exploitant les vidéos. ProfessorBob.ai peut répondre à la question d’un élève en pointant sur le segment précis d’une vidéo qui y répond.
  2. L’apprentissage adaptatif. Les performances de l'apprenant sur les exercices et les interactions avec les ressources pédagogiques sont suivies pour ajuster en temps réel le rythme d'apprentissage en conséquence à chaque apprenant. Une étude sur un cours de développement html (A/B testing) a mis en évidence que 42% d'étudiants apprennent deux fois plus vite grâce à l’apprentissage adaptatif de ProfessorBob.ai.
  3. L’ancrage des connaissances. Une fois qu'un concept de connaissance a été acquis, il peut être testé au fil du temps pour le réviser et le renforcer.


ProfessorBob.ai travaille également à automatiser la génération d’activités interactives à partir de cours.


Le R&D, intégré dans l’A.D.N. de ProfessorBob.ai.

ProfessorBob.ai automatise la construction de ces services à partir des connaissances des cours de ses clients. Ses algorithmes et modèles IA prennent en entrée des vidéos, des PDF, des documents de cours... et extraient et modélisent la connaissance portée par ces sources sous forme de questions/réponses (avec NLP) et d’exercices interactifs. En parallèle, ils extraient des mots et concepts clés, analysent leurs relations pour construire un graphe de connaissance. La R&D de la startup s'attache à simplifier ce graphe, pour l'instant très massif, afin de faciliter son exploitation par des ingénieurs pédagogiques.


Les autres axes de R&D de ProfessorBob.ai sont :

 

  • L’amélioration des modèles de NLP et la constitution de jeux de données (datasets) plus spécialisés pour mieux les entraîner.
  • Le Transfer Learning, les modèles doivent être mieux optimisés pour améliorer les performances lors du passage d'une matière à une autre.
  • Le Continuous Learning, les modèles doivent être automatiquement enrichis par les retours des enseignants et des élèves.
  • L’IA conversationnelle : ProfessorBob.ai veut proposer des interactions plus riches (dialogue) avec les apprenants, au-delà de simples questions-réponse.


Un partenariat important : le CNRS et la SATT de Paris-Saclay.

Depuis 2020, ProfessorBob.ai a noué un partenariat avec le laboratoire LISN du CNRS, qui dispose d'une forte expérience dans la construction de bases et assistants de connaissance. Ce partenariat a été renforcé l'été dernier avec la mise en place d'un programme de maturation de 18 mois financé par la SATT (Société d’Accélération de Transfert de Technologie) de Paris-Saclay. Une équipe de quatre chercheurs travaille à plein temps pour intégrer des innovations aux services offerts par ProfessorBob.ai. En échange, la SATT a pris une participation de 5% dans la société.


Le CNRS a déposé un brevet en Europe dont ProfessorBob.ai a la licence exclusive. Cependant, le cœur de la technologie (algorithmie et modèles de traitement du langage) n'est pas encore brevetable en Europe, contrairement aux États-Unis, où ProfessorBob.ai cherche à déposer un brevet d'ici la fin de l'année.


Se rapprocher du CNRS et les liens de l'équipe fondatrice avec l'X, notamment Ha Quang Le (X2015), Chief Data Scientist, et Samy (X1999) lui-même, COO & CPO, ont été les principales motivations pour rejoindre le dispositif X-TECH de l'École polytechnique. Enfin, la présence sur le plateau de Saclay apporte une plus grande proximité pour recruter des élèves en sortie de l'École polytechnique, des autres grandes écoles du plateau (écoles de l’Institut Polytechnique, Paris-Saclay) et pour entrer en contact avec les centres de recherche.
 

Une équipe ambitieuse pour aborder les marchés français et américain et avoir un impact social positif.

ProfessorBob.ai s’appuie sur une équipe technique de 8 Data Scientists experts en NLP, titulaires de diplômes prestigieux (École Polytechnique, Ecole Normale Supérieure, Mines-Ponts, ENSAE, Oxford, PhD Machine Learning ou Algorithmie…) en Intelligence Artificielle et Machine Learning (apprentissage automatique), basée en France et aux USA. L’entreprise fonctionne principalement en télétravail avec de réunions régulières en présentiel à l’X.


En France, par leur expérience dans le secteur, les fondateurs de ProfessorBob.ai disposent d’un vaste réseau dans le secteur de l’éducation, mais la taille du marché est limitée en comparaison avec les Etats-Unis, où l’un des Co-fondateurs, François Xavier, a aussi une excellente connaissance du marché et un réseau important, grâce à sa startup précédente, Gutenberg Technology.


La participation de ProfessorBob.ai au Demo Day l’année dernière lui a permis de rencontrer des investisseurs, puis de finaliser une levée de fonds de 4 millions d’euros en juin 2022.


L'objectif pour cette année est de doubler le chiffre d'affaires de 2021, pour dépasser le million d’euros. En parallèle, ProfessorBob.ai démarre un plan de recrutement ambitieux tant en France pour la partie technique, qu'aux États-Unis pour la partie commerciale.


D’ici 2025, en tant qu’Entreprise Solidaire et Sociale (ESS), ProfessorBob.ai travaille avec les Ministères du travail et de l’éducation en France pour accomplir son ambitieux objectif social d’accompagner 1 million d’élèves en difficulté en France (surtout à l’école, mais aussi les personnes au chômage ou en reconversion).

 

Retour