En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Onglets principaux

Photo personnelle
Jeunemaitre Alain
CHERCHEUR

Contact

Bureau : !ENSTA
Téléphone : +33181872163
Département/Laboratoire/Service : CA/DER/LAB/I3
Fonctions complémentaires :
PERSONNEL ENSEIGNANT

Bibliographie & travail en cours

Mission: 

 

Director of Research – Management - Institut Interdisciplinaire de l’Innovation i3 Centre de Recherche en Gestion- CNRS (UMR9217)

Professeur Chargé de Cours

 

Biographie: 

 

Education

HDR University Paris Dauphine (1998)

PhD in Economics –University Paris1 Sorbonne (1983)

Visitingship

Academic visitor – London School of Economics (1988-1990; 2012-2015)

Associate Fellow – Said Business School – University of Oxford (2007-2009)

Associate Member - Nuffield College, Department of Politics, University of Oxford (2000-2002))

Research

Centre for Socio Legal Studies, Wolfson College, University of Oxford – (2004-2015)

Regulatory Policy Institute, Hertford College –University of Oxford (1991-2003)

Centre for International Studies; Financial Markets Group – LSE (1988-1990

Expertise

Member Comité National CNRS Commission37 ‘Economics and Management’ (2014-2015)

Co-Deputy-Director – Chaire X-Telecoms (2013-2015)

European Commission SESAR JU – Scientific Committee (2009-2012)

European Commission Studies –DGTREN (2001-2003)

 

Enseignement: 

 

MIE512B – Stratégies internationales et forms complexes de concurrence

MIE577 – Stratégie des organisations et développement durable

MIE591 –Analyse de l’entreprise

Master GDO –Dynamique des Organisations –ESC Europe, ENSMP,X-Université Paris-Ouest

 

Recherche: 

 

Research Interests

Market Analysis - Globalisation

Sustainable Development –Climate Change

Regulation –Competition Policy

 

Publications et Liens

Publications: 

 

Articles

Ariadna Anisimov & Alain Jeunemaitre (2014), ‘A time to rethink regulation’, Le Libellio d’Aegis, vol. 10, n° 2, été, pp. 67-74

Bertille Fouesnant & Alain Jeunemaitre (2012), ‘Le Neuromarketing, objet scienitifico-pratique mal identifié ou simple mode managériale ?’, Gérer et Comprendre, Décembre, pp. 54-63

Giuliano G. Castellano, Alain Jeunemaitre, Bettina Lange (2012) 'Reforming European Union Financial Regulation: Thinking through Governance Models' European Business Law Review, Vol. 23, Issue 3, pp. 409–446

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain  (2010), ‘On the management of boundaries : the restructuring of Air Traffic Services in Europe’ M@n@gement, pp. 151-172

Jeunemaitre Alain (2009), ‘La terre en vie ou la Gaia Scienza, Le Libellio, Vol 5, n°3, Automne 2009, pp. 22-34

Jeunemaitre Alain et Mirc Nicola (2009), ‘Coopération – concurrence, de la biologie au management, Le Libellio, Vol 4, n°3, Hiver, pp. 22-30

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2008), ‘La regulation restructurante en Europe : le cas du contrôle aérien’, Concurrences, n°1, February, pp1-3

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2006) ‘Reviving narratives in economics and management : towards an integrated perspective of modelling, statistical inference and narratives’, European Management Review, Vol. 3, issue 1, pp. 32-43

Dumez Hervé & Jeunemaître Alain (2006) ‘From European Research Policy to European Policy for Researchers’ Foresight Europe, n°2 ‘Accountability in Research’, March, pp. 30-34

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2005) ‘La démarche narrative en économie’ Revue économique, vol. 56, n° 4, juillet, pp. 983-1005

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2005) ‘Concurrence et coopération entre firmes : les séquences stratégiques multidimensionnelles comme programme de recherche’ Finance, Contrôle et Stratégie, vol. 8, n°1, mars, pp. 27-48

Curchod Corentin, Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2004) "Une étude de l'organisation du transport aérien en Europe : les vertus de l'AQQC pour l'exploration de la complexité." Revue Internationale de Politique Comparée, vol. 11, n°1, pp.85-100

Dumez Hervé & Jeunemaître Alain  (2005) “Concurrence et coopération entre firmes : les séquences stratégiques multidimensionnelles comme programme de recherche. ” Finance, Contrôle et Stratégie, vol. 8, n°1, mars, pp. 27-48

Dumez, Hervé & Jeunemaitre, Alain (2003), ‘Combinaison harmonieuse des vertus du public et du privé, ou mélange des genres ? Les partenariats public-privé nouveaux venus du management public’, Politiques et management public, vol. 21 (4), p. 1-14

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2001) ‘Rôle et statut de l’économiste dans les affaires de concurrence : leçons tirées de l’histoire américaine de l’industrie cimentière’, Revue Economique,  52, 6, novembre, pp.1279-1299

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (1999) ‘Les institutions de la régulation des marchés : étude de quelques modèles de référence’ Revue Internationale de Droit Économique

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (1999) ‘Le cadre institutionnel de la restructuration des industries d’armement - Une comparaison Etats-Unis/Europe’, Gérer et Comprendre, n°57, septembre, pp.13-22

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (1999) ‘La régulation des marchés - Réflexions à partir de l’expérience du premier régulateur britannique, Sir Bryan Carsberg’, Gérer et Comprendre, n°56, Juin, pp.31-35

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (1996) ‘Information et décision stratégique en situation d’oligopole. Le cas de l'industrie cimentière’ Revue Économique,  vol. 47, n°4, pp. 995-1012

Jeunemaitre Alain (1996) ‘Etude de cas : l’industrie du ciment’, Revue de la concurrence et de la consommation , n°92,  suppl. Juillet-septembre, pp.19-25

Book Chapters

Alain Jeunemaitre, Benjamin Lehiany & Hervé Dumez (à paraître 2018), ‘Envisioning coopetition from flatland visuals’ Anne Sophie Fernandez, Paul Chiambaretto, Wojcieh Czakon and Frederic Leroy (ed.) The Routledge Companion to Coopetition Strategy, New York, Routledge

Hervé Dumez & Alain Jeunemaitre (2017), ‘Firm’s political strategies in a new public/private environment: the Boeing Case’, in Christina Garsten and Adrienne Sörbom (2017), Power, Policy and Profit, Cheltenham, Edward Elgar Publisher, pp. 100-114

Alain Jeunemaitre & Benjamin Lehiany (2016) ‘Policy and Regulation of Air Transport: the European case’, in Matthias Finger, Christian Jaag (ed.), The Routledge Companion to Network Industries, New York, Routledge, pp. 225-241

Chris Johnson & Alain Jeunemaitre (2011) ‘Risk and the role of scientific imput for contingency planning : a response to Eyjafjallajokull Volcano Eruption paru dans Alberto Alemano (ed.) 2011 Governing Disasters : the challenges of emergency risk regulation, Cheltenham, Edward Elgar Publishers, pp. 51-64

Dumez Hervé & Jeunemaître Alain (2010) « Quand l’économie échoue à être performative. Une étude de cas. » in Akrich Madeleine, Barthe Yannick, Muniesa Fabian & Mustar Philippe (2010) Débordements. Mélanges offerts à Michel Callon. Paris, Presses des Mines, pp. 129-141

Jeunemaitre Alain & Mirc Nicola (2009), “Fusions et acquisitions, peut-on gérer le facteur humain par la complexité”, in Benghozi Pierre-Jean & Huet Jean-Michel (2009), Le meilleur de la stratégie et du management, Paris, Pearson éditions, pp. 214-217

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2009), “La compétition multipoints”, in Leroy Frédéric & Yami Saïd [ed.], Management Stratégique de la Concurrence, Paris, Dunod, pp. 91-96

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2009) “La régulation de la concurrence” in Leroy Frédéric & Yami Saïd [ed.], Management Stratégique de la Concurrence, Paris, Dunod, pp. 231-237

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2004) "Montée en puissance passée et impasses actuelles de la régulation économique européenne des industries de réseau" in Frison-Roche Marie-Anne (2004) Règles et pouvoirs dans les systèmes de régulation. Paris, Presses de Sciences-Pô et Dalloz, pp. 1-16

Dumez Hervé et Jeunemaitre Alain (2003) “Global Internet Economy: Regulation in Europe.” in Kogut Bruce (2003) The Global Internet Economy. Cambridge (MA), M.I.T. Press, pp. 381-405.

Dumez Hervé et Jeunemaitre Alain (2003) “Problèmes et enjeux du contrôle aérien en Europe”, in : Henry Claude et Quinet Emile [ed.] : Concurrence et service public,  L’Harmattan, coll. Economiques, Paris, pp.241-268.

Dumez Hervé et Jeunemaitre Alain (2002) “Concurrence multipoints : une approche empirique.” In : Frédéric Leroy [ed.] La concurrence entre affrontement et connivence. Paris, Vuibert, ch 5, pp. 103-116

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (1997) “The Unlikely Encounter Between Economics and a Market : the Case of the Cement Industry.” The Sociological Review Monograph Series (1997) The Law of the Markets, pp. 222-243.

Dumez Hervé et Jeunemaitre Alain (1996) "The convergence of Competition Policies in Europe : Internal Dynamics and External Imposition" in Berger S. & Dore R. [ed.] (1996) : National Diversity and Global Capitalism. Ithaca (NY)/London (UK), Cornell University Press, pp. 216-238.

Dumez Hervé et Jeunemaitre Alain (1994) “Privatization in France : 1983-1993” in Wright Vincent [ed.] (1994) Privatization in Western Europe. Pressures, Problems and Paradoxes.  London, Pinter Publishers

Communications

Alain Jeunemaitre (2015) ‘The Invisible Hand for European Market Integration: regulatory cycles’, TrenX workshop, 16 octobre 2015

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2013) ‘Firms political strategies in a new public/private environment’ Copenhagen, Governmark workshop ‘Political Affairs: Bringing Markets and Politics’, (10-11 October 2013)

Mirc Nicola & Jeunemaitre Alain (2013) ‘Inter-individual cooperation and synergy creation following an acquisition’ European Academy of Management, Galatasarey University, Istambul, Turkey (26-29 June)

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2013) ‘Firms political strategies in a new public/private environment’ Copenhagen, Governmark workshop ‘Political Affairs: Bringing Markets and Politics’, (10-11 October 2013)

Mirc Nicola & Jeunemaitre Alain (2013) ‘Inter-individual cooperation and synergy creation following an acquisition’ European Academy of Management, Galatasarey University, Istambul, Turkey (26-29 June)

Alain Jeunemaitre (2011) ‘Single European Sky 3 : of boundaries and flows, causal relationships and conterfactual analysis’ in ‘The furture of the Single European Sky’, Genève, IFATCA, 11 novembre 2011

Hervé Dumez & Alain Jeunemaitre (2011) ‘Global actors networks’ in ‘Forms of flows and capital’, The 2nd Govermark workshop, 28 octobre 2011

Alain Jeunemaitre (2011) ‘The governance of financial markets’ in ‘Who regulates the regulators ? Issues of accounatbility and liability’, The Foundation for Law, Justice and Society, Jesus College, University of Oxford, 14 April 2011

Alain Jeunemaitre (2010) ‘A response to the April 2010 Eyjafjallajökull volcano eruption – On behalf of the SESAR Scientific Committee’, HEC, ‘Emergency Regulation under the threat of a catastrophe : a hard look at the volcanic ash crisis’, Jouy en Josas, 10 - 11 novembre

Depeyre Colette, Dunez Hervé & Jeunemaitre Alain (2009), ‘Entrepreneurial strategy and coopetition. Boeing’s strategy in the Air Traffic Management’ Montpellier, International Workshop on Coopetition and Entrepreneuship, 25 - 26 juin

Jeunemaitre Alain & Dumez Hervé (2008), ‘The dynamics of European Integration: the Single European Sky’, Fudan University, Shanghai, 22 March 2008

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2007) ‘How to set up a market ex nihilo: the case of the air traffic management in Europe’, Vienne, EGOS, subtheme 40, ‘Organizing to shape and create markets’, 5-7 juillet.

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2007) ‘Sur le concept de frontière’. Grenoble, Université Pierre Mendès-France, cycle ‘Boundary Object, Boundary work’, séance inaugurale, 26 avril

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2006) ‘Thinking Restructuring Regulation: The Single European Sky Initiative’ Paris, Helping the invisible hand. A Conference in honour of Professor Claude Henry, December 14/15

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2006) ‘Multidimensional Strategic Sequences : A Research Programme Proposal on Coopetition’ Milan, 2nd Workshop on Coopetition Strategy, EIASM, September 14-15

Dumez Hervé & Jeunemaître Alain (2006) ‘Croissance du trafic aérien et évolutions institutionnelles : une perspective européenne’ Paris, Institut d’Etudes Politiques de Paris, Transport aérien et développement durable. 1er & 2 juin

Jeunemaitre Alain (2005) ‘Utilities regulatory design in Africa: what to be learnt from the Western World?’ Paris, IFRI/Aspen Institute Global Conference, 28-29 juin 2005.

Dumez Hervé & Jeunemaître Alain (2004) "Rise and limits of European Economic Regulation in the Management of Network Utilities." CSO/Score/FROG seminar Rules, Standards and Norms : Alternative Organization. Paris, 22/23 Janvier

Jeunemaitre Alain (2005) ‘Utilities regulatory design in Africa: what to be learnt from the Western World?’ Paris, IFRI/Aspen Institute Global Conference, 28-29 juin

Dumez Hervé & Jeunemaitre Alain (2004) ‘Rise and limits of European Economic Regulation in the Management of Network Utilities’ CSO/Score/FROG seminar Rules, Standards and Norms : Alternative Organization. Paris, 22/23 janvier

Working paper

Alba Figueras et Alain Jeunemaitre (2015) ‘A breakthrough in Air Traffic Management: How will Centralised Services affect cost-efficiency and fragmentation in Europe?’, I3/CRG, pp.50

Books

Dumez H. & Jeunemaître A. (2000) Understanding and Regulating the Market at a Time of Globalization: The Case of the Cement Industry. Basingstoke, Macmillan. Foreword, Suzanne Berger (MIT) ; postface F.M. Scherer, Harvard University.

Dumez H. & Jeunemaître A. (1998) Évaluer l’action publique. Régulation des marchés financiers et modèle du mandat. Paris, L’Harmattan

Jeunemaitre A., [ed.] (1997) Financial Markets Regulation : a practitioner’s perspective. Basingstoke, Macmillan.

Dumez H. & Jeunemaître A. (1991) La concurrence en Europe. Paris, Éditions du Seuil ;Traduction portugaise : A concorrência na Europa. Novas regras para as empresas. Porto, Ediçoes Asa, 1993

Dumez H. & Jeunemaître A. (1989) Diriger l'économie: l'État et les prix en France 1936-1986. Préface de Jean Denizet. Paris, l'Harmattan collection ‘Logiques Économiques

 

Publications HAL: 
FALSE

Hal

Publications HAL: 

{{ type="webpage_from_hal" url="http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/Public/afficheRequetePubli.php?auteur_exp=boris,morel&CB_auteur=oui&CB_titre=oui&CB_article=oui&langue=Francais&tri_exp=annee_publi&tri_exp2=typdoc&tri_exp3=date_publi&ordre_aff=TA&Fen=Aff&css=../css/VisuRubriqueEncadre.css}}

Enseignement: 

Cours :

MIE577 - Stratégie des organisations et développement durable (2016-2017)

Le développement durable est un enjeu de société majeur. Il ne se concrétise que s’il est intégré dans les stratégies d’organisations diverses qui interagissent entre elles : entreprises bien sûr, mais aussi organisations internationales, ONG, communautés, etc.

Cet enseignement d’approfondissement :

  • présentera la notion de développement durable dans ses différentes dimensions en mettant l’accent sur les implications stratégiques pour les organisations
  • fournira aux élèves les cadres théoriques de l’analyse stratégique.
  • enfin, il formera les élèves aux outils méthodologiques qui leur permettront de développer un travail de recherche sur des problèmes touchant au maintien des ressources naturelles, au changement climatique, à la responsabilité sociale des entreprises.

    Ce travail se fera sous la forme d’études de cas (par exemple, la gestion de l’eau, le transport aérien, la pêche, le travail dans les pays en développement, etc.).

    Les élèves travailleront en binôme.
    (numerus clausus 14 élèves)

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 4

MIE593 - Dynamique Organisationnelles et Stratégies (Parcours DOCTIS) (2016-2017)

responsable de stages :
Alain jeunemaitre - tél : 0169333325 courriel : Contact

Stage Doctis (Dynamiques Organisationnelles du Changement Technologique et Innovation Stratégique)

Se déroulant sur une période de trois mois en entreprise, le stage Doctis vise à former les étudiants aux questions stratégiques (il ne s’agit donc pas d’un stage de découverte de l’entreprise dans une fonction opérationnelle).
Est considérée comme stratégique, toute question dont l’entreprise sait qu’elle va se poser à elle à un horizon de trois à cinq ans et sur laquelle elle doit commencer à élaborer un positionnement stratégique.
Face aux différents défis qui se posent à elles (évolutions technologiques, intégration de préoccupations de développement durable, évolution des comportements des consommateurs, des comportements des salariés, etc.), les entreprises doivent développer une approche innovante, combinant des dimensions de changement technologique et organisationnel (DOCTIS).
Ce type de question peut donc se poser dans toutes les domaines de l’entreprise : R&D, marketing, finance, logistique, ressources humaines, etc. C’est en effet le statut de la question qui est important, pas le domaine dans lequel elle se pose, et c’est la raison pour laquelle les stages proposés ne se situent pas forcément dans les directions stratégiques des entreprises, mais se situent le plus souvent dans d’autres fonctions.
Les questions stratégiques sur lesquelles les élèves travaillent sont diverses : le positionnement stratégique d’une firme de panneaux publicitaires face au développement des écrans numériques, celui d’une firme de produits de grande consommation face au développement des réseaux sociaux, la mise en place d’une stratégie technologique et organisationnelle en matière de reverse logistics (c’est-à-dire la récupération des produits usagers et contaminés chez le client en vue d’un retraitement), le cas d’une firme énergétique face aux investissements en éolien, les investissements dans le traitement des déchets, les stratégies de partage de risque dans les contrats énergétiques, etc.
A chaque fois, l’élève doit participer à la réflexion stratégique de l’entreprise dans ses différentes dimensions technologiques et organisationnelles.
Mais le mémoire final est un exercice de recherche qui articule étude du cas pratique en entreprise et une réflexion théorique en gestion (stratégie et théorie des organisations).
Le stage lui-même se compose donc à la fois de l’activité en entreprise, de recherches personnelles et de lectures théoriques, dans la perspective de la rédaction du mémoire de recherche en gestion et de la soutenance.

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20

MIE512B - Stratégie internationale et formes complexes de concurrence (2016-2017)

Le séminaire stratégie d’entreprise et formes complexes de concurrence propose un approfondissement du management stratégique et des dynamiques concurrentielles encadrées par la régulation. Il s’articule autour d’enseignements théoriques et d’études de cas qui visent à décrypter les stratégies d’entreprises face aux transformations récentes de l’économie : la (dé-)régulation des marchés, qui modifie les règles d’échange et les structures de marchés ; l’hyper-concurrence, qui remet en question la notion d’avantage concurrentiel durable ; et la globalisation de l’économie, qui transforme en profondeur les périmètres d’activités des entreprises.

Seront donc passées en revues les stratégies d’internationalisation des firmes, de coopération (alliances, co-entreprises, coopétition etc.) et de réponse face à la régulation, sur les marchés mais aussi hors des marchés (stratégies d’influence, de lobbying, de réputation, etc.). L’ensemble des concepts et outils d’analyse sera mis en application au travers d’études de cas d’entreprises actives sur des secteurs en pleine transformation, tels que le transport, l’énergie et les industries de haute technologie.    

Format: 24 heures (séminaire). Matériel requis : ordinateur portable. 

 

MIE591 - Analyse de l'entreprise (2016-2017)

L’objectif de ce stage est d’étudier scientifiquement un phénomène de gestion. Il s’agit de combiner la découverte de l’entreprise avec l’apprentissage à la recherche en Sciences sociales.

Le stagiaire choisit un objet de recherche qui l’intéresse et auquel il a accès par son stage. Il construit une problématique de recherche. Un grand nombre de sujets sont envisageables, comme par exemple : un phénomène organisationnel (constitution d’une équipe, prise de décision, gestion des risques), un problème de management (délais d’un projet, pannes, écarts entre le travail prescrit et le travail réel), des processus de gestion (recrutement, rémunération, choix d’une technologie ou d’un investissement, politique de distribution ou de prix, rapports entre services ou fonctions), le développement d’une nouvelle méthode de production (Kanban, SAP, lean management), la mise en œuvre d’un outil de contrôle (indicateur de performance, systèmes d’évaluation) ou les processus de commercialisation...

Le stagiaire apprendra ensuite à s’extraire des contraintes de l’urgence et de l’activité́ quotidiennes pour construire une méthode scientifique distanciée sur son objet. Il apprendra également à lire des articles scientifiques et à les mobiliser habilement pour l’analyse de son cas.

La recherche comprend normalement plusieurs étapes: une phase de description (acteurs, situations, contextes), la construction d’une méthodologie (entretiens, analyse de documents ou d’archives, observation, etc.), l’élaboration d’une analyse reposant sur une démonstration rigoureuse et un cadre théorique explicité. Une bibliographie scientifique est exigée, de même qu’une réflexivité́ sur la méthode mobilisée pour construire les résultats. La clarté́ de la démonstration écrite et de la présentation orale est également évaluée. Cette initiation à la recherche en sciences sociales vise au développement d’une compétence à la distanciation et à la démarche intellectuelle propre à la recherche. Elle doit permettre de dépasser un point de vue uniquement descriptif et subjectif et déboucher sur la construction d’un savoir nouveau à propos d’un phénomène organisationnel ou managérial.

Cette démarche de recherche peut s’appuyer sur les méthodologies développées depuis de nombreuses années par le Centre de Recherche en Gestion (CRG) de l’Ecole, ainsi que celles portées par d’autres sciences sociales (sociologie, histoire, économie, psychologie).

Les terrains de recherche peuvent être des entreprises privées comme des organisations publiques, internationales ou associatives. Dans tous les cas, ce stage ne peut être conçu uniquement comme un pré́-recrutement: il faut prévoir un temps d’apprentissage à la recherche durant le stage.

Deux jours d’initiation aux méthodologies de la recherche en sciences sociales sont organises avant et durant le stage. En outre, le stagiaire bénéficie d’un encadrement personnalisé (tutorat) pour l’aider à construire son cadre théorique, sa méthode et organiser la présentation de ses résultats.

Afin de tirer le plus grand profit de cet enseignement, il est recommandé d’avoir suivi des cours et séminaires sur les problématiques de l’entreprise (économie, management, droit).

Les élèves doivent prendre contact avec Véronique Steyer afin de fixer un rendez-vous pédagogique individuel, préalable à toute inscription à cette option.

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20

MIE512B - Stratégies internationales et formes complexes de concurrence (2017-2018)

Le séminaire stratégie internationale et formes complexes de concurrence propose un approfondissement du management stratégique et des dynamiques concurrentielles encadrées par la régulation. Il s’articule autour d’enseignements théoriques et d’études de cas qui visent à décrypter les stratégies d’entreprises face aux transformations récentes de l’économie : la (dé-)régulation des marchés, qui modifie les règles d’échange et les structures de marchés ; l’hyper-concurrence, qui remet en question la notion d’avantage concurrentiel durable ; et la globalisation de l’économie, qui transforme en profondeur les périmètres d’activités des entreprises.

Seront donc passées en revues les stratégies d’internationalisation des firmes, de coopération (alliances, co-entreprises, coopétition etc.) et de réponse face à la régulation, sur les marchés mais aussi hors des marchés (stratégies d’influence, de lobbying, de réputation, etc.). L’ensemble des concepts et outils d’analyse sera mis en application au travers d’études de cas d’entreprises actives sur des secteurs en pleine transformation, tels que le transport, l’énergie et les industries de haute technologie.    

Format: 24 heures (séminaire). Matériel requis : ordinateur portable. 

 

MIE577 - Stratégie des organisations et développement durable (2017-2018)

Le développement durable est un enjeu de société majeur. Il ne se concrétise que s’il est intégré dans les stratégies d’organisations diverses qui interagissent entre elles : entreprises bien sûr, mais aussi organisations internationales, ONG, communautés, etc.

Cet enseignement d’approfondissement :

  • présentera la notion de développement durable dans ses différentes dimensions en mettant l’accent sur les implications stratégiques pour les organisations
  • fournira aux élèves les cadres théoriques de l’analyse stratégique.
  • enfin, il formera les élèves aux outils méthodologiques qui leur permettront de développer un travail de recherche sur des problèmes touchant au maintien des ressources naturelles, au changement climatique, à la responsabilité sociale des entreprises.

    Ce travail se fera sous la forme d’études de cas (par exemple, la gestion de l’eau, le transport aérien, la pêche, le travail dans les pays en développement, etc.).

    Les élèves travailleront en binôme.
    (numerus clausus 14 élèves)

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 4

MIE591 - Analyse de l'entreprise (2017-2018)

L’objectif de ce stage est d’étudier scientifiquement un phénomène de gestion. Il s’agit de combiner la découverte de l’entreprise avec l’apprentissage à la recherche en Sciences sociales.

Le stagiaire choisit un objet de recherche qui l’intéresse et auquel il a accès par son stage. Il construit une problématique de recherche. Un grand nombre de sujets sont envisageables, comme par exemple : un phénomène organisationnel (constitution d’une équipe, prise de décision, gestion des risques), un problème de management (délais d’un projet, pannes, écarts entre le travail prescrit et le travail réel), des processus de gestion (recrutement, rémunération, choix d’une technologie ou d’un investissement, politique de distribution ou de prix, rapports entre services ou fonctions), le développement d’une nouvelle méthode de production (Kanban, SAP, lean management), la mise en œuvre d’un outil de contrôle (indicateur de performance, systèmes d’évaluation) ou les processus de commercialisation...

Le stagiaire apprendra ensuite à s’extraire des contraintes de l’urgence et de l’activité quotidienne pour construire une méthode scientifique distanciée sur son objet. Il apprendra également à lire des articles scientifiques et à les mobiliser habilement pour l’analyse de son cas.

La recherche comprend normalement plusieurs étapes: une phase de description (acteurs, situations, contextes), la construction d’une méthodologie (entretiens, analyse de documents ou d’archives, observation, etc.), l’élaboration d’une analyse reposant sur une démonstration rigoureuse et un cadre théorique explicité. Une bibliographie scientifique est exigée, de même qu’une réflexivité sur la méthode mobilisée pour construire les résultats. La clarté de la démonstration écrite et de la présentation orale est également évaluée. Cette initiation à la recherche en sciences sociales vise au développement d’une compétence à la distanciation et à la démarche intellectuelle propre à la recherche. Elle doit permettre de dépasser un point de vue uniquement descriptif et subjectif et déboucher sur la construction d’un savoir nouveau à propos d’un phénomène organisationnel ou managérial.

Cette démarche de recherche peut s’appuyer sur les méthodologies développées depuis de nombreuses années par le Centre de Recherche en Gestion (CRG) de l’Ecole, ainsi que celles portées par d’autres sciences sociales (sociologie, histoire, économie, psychologie).

Les terrains de recherche peuvent être des entreprises privées comme des organisations publiques, internationales ou associatives. Dans tous les cas, ce stage ne peut être conçu uniquement comme un pré-recrutement: il faut prévoir un temps d’apprentissage à la recherche durant le stage.

Deux jours d’initiation aux méthodologies de la recherche en sciences sociales sont organisés avant et durant le stage. En outre, le stagiaire bénéficie d’un encadrement personnalisé (tutorat) pour l’aider à construire son cadre théorique, sa méthode et organiser la présentation de ses résultats.

Afin de tirer le plus grand profit de cet enseignement, il est recommandé d’avoir suivi des cours et séminaires sur les problématiques de l’entreprise (économie, management, droit).

Les élèves doivent prendre contact avec Véronique Steyer afin de fixer un rendez-vous pédagogique individuel, préalable à toute inscription à cette option.

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20

MIE593 - Dynamique Organisationnelles et Stratégies (Parcours DOCTIS) (2017-2018)

responsable de stages :
Alain jeunemaitre - tél : 0169333325 courriel : Contact

Stage Doctis (Dynamiques Organisationnelles du Changement Technologique et Innovation Stratégique)

Se déroulant sur une période de trois mois en entreprise, le stage Doctis vise à former les étudiants aux questions stratégiques (il ne s’agit donc pas d’un stage de découverte de l’entreprise dans une fonction opérationnelle).
Est considérée comme stratégique, toute question dont l’entreprise sait qu’elle va se poser à elle à un horizon de trois à cinq ans et sur laquelle elle doit commencer à élaborer un positionnement stratégique.
Face aux différents défis qui se posent à elles (évolutions technologiques, intégration de préoccupations de développement durable, évolution des comportements des consommateurs, des comportements des salariés, etc.), les entreprises doivent développer une approche innovante, combinant des dimensions de changement technologique et organisationnel (DOCTIS).
Ce type de question peut donc se poser dans toutes les domaines de l’entreprise : R&D, marketing, finance, logistique, ressources humaines, etc. C’est en effet le statut de la question qui est important, pas le domaine dans lequel elle se pose, et c’est la raison pour laquelle les stages proposés ne se situent pas forcément dans les directions stratégiques des entreprises, mais se situent le plus souvent dans d’autres fonctions.
Les questions stratégiques sur lesquelles les élèves travaillent sont diverses : le positionnement stratégique d’une firme de panneaux publicitaires face au développement des écrans numériques, celui d’une firme de produits de grande consommation face au développement des réseaux sociaux, la mise en place d’une stratégie technologique et organisationnelle en matière de reverse logistics (c’est-à-dire la récupération des produits usagers et contaminés chez le client en vue d’un retraitement), le cas d’une firme énergétique face aux investissements en éolien, les investissements dans le traitement des déchets, les stratégies de partage de risque dans les contrats énergétiques, etc.
A chaque fois, l’élève doit participer à la réflexion stratégique de l’entreprise dans ses différentes dimensions technologiques et organisationnelles.
Mais le mémoire final est un exercice de recherche qui articule étude du cas pratique en entreprise et une réflexion théorique en gestion (stratégie et théorie des organisations).
Le stage lui-même se compose donc à la fois de l’activité en entreprise, de recherches personnelles et de lectures théoriques, dans la perspective de la rédaction du mémoire de recherche en gestion et de la soutenance.

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20

PHY103 - Beginner's Lab I (2017-2018)

MIE512B - Stratégies internationales et formes complexes de concurrence (2018-2019)

Le séminaire stratégie internationale et formes complexes de concurrence propose un approfondissement du management stratégique et des dynamiques concurrentielles encadrées par la régulation. Il s’articule autour d’enseignements théoriques et d’études de cas qui visent à décrypter les stratégies d’entreprises face aux transformations récentes de l’économie : la (dé-)régulation des marchés, qui modifie les règles d’échange et les structures de marchés ; l’hyper-concurrence, qui remet en question la notion d’avantage concurrentiel durable ; et la globalisation de l’économie, qui transforme en profondeur les périmètres d’activités des entreprises.

Seront donc passées en revues les stratégies d’internationalisation des firmes, de coopération (alliances, co-entreprises, coopétition etc.) et de réponse face à la régulation, sur les marchés mais aussi hors des marchés (stratégies d’influence, de lobbying, de réputation, etc.). L’ensemble des concepts et outils d’analyse sera mis en application au travers d’études de cas d’entreprises actives sur des secteurs en pleine transformation, tels que le transport, l’énergie et les industries de haute technologie.    

Format: 24 heures (séminaire). Matériel requis : ordinateur portable. 

 

MIE577 - Stratégie des organisations et développement durable (2018-2019)

Le développement durable est un enjeu de société majeur. Il ne se concrétise que s’il est intégré dans les stratégies d’organisations diverses qui interagissent entre elles : entreprises bien sûr, mais aussi organisations internationales, ONG, communautés, etc.

Cet enseignement d’approfondissement :

  • présentera la notion de développement durable dans ses différentes dimensions en mettant l’accent sur les implications stratégiques pour les organisations
  • fournira aux élèves les cadres théoriques de l’analyse stratégique.
  • enfin, il formera les élèves aux outils méthodologiques qui leur permettront de développer un travail de recherche sur des problèmes touchant au maintien des ressources naturelles, au changement climatique, à la responsabilité sociale des entreprises.

    Ce travail se fera sous la forme d’études de cas (par exemple, la gestion de l’eau, le transport aérien, la pêche, le travail dans les pays en développement, etc.).

    Les élèves travailleront en binôme.
    (numerus clausus 14 élèves)

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 4

MIE591 - Analyse de l'entreprise (2018-2019)

L’objectif de ce stage est d’étudier scientifiquement un phénomène de gestion. Il s’agit de combiner la découverte de l’entreprise avec l’apprentissage à la recherche en Sciences sociales.

Le stagiaire choisit un objet de recherche qui l’intéresse et auquel il a accès par son stage. Il construit une problématique de recherche. Un grand nombre de sujets sont envisageables, comme par exemple : un phénomène organisationnel (constitution d’une équipe, prise de décision, gestion des risques), un problème de management (délais d’un projet, pannes, écarts entre le travail prescrit et le travail réel), des processus de gestion (recrutement, rémunération, choix d’une technologie ou d’un investissement, politique de distribution ou de prix, rapports entre services ou fonctions), le développement d’une nouvelle méthode de production (Kanban, SAP, lean management), la mise en œuvre d’un outil de contrôle (indicateur de performance, systèmes d’évaluation) ou les processus de commercialisation...

Le stagiaire apprendra ensuite à s’extraire des contraintes de l’urgence et de l’activité quotidienne pour construire une méthode scientifique distanciée sur son objet. Il apprendra également à lire des articles scientifiques et à les mobiliser habilement pour l’analyse de son cas.

La recherche comprend normalement plusieurs étapes: une phase de description (acteurs, situations, contextes), la construction d’une méthodologie (entretiens, analyse de documents ou d’archives, observation, etc.), l’élaboration d’une analyse reposant sur une démonstration rigoureuse et un cadre théorique explicité. Une bibliographie scientifique est exigée, de même qu’une réflexivité sur la méthode mobilisée pour construire les résultats. La clarté de la démonstration écrite et de la présentation orale est également évaluée. Cette initiation à la recherche en sciences sociales vise au développement d’une compétence à la distanciation et à la démarche intellectuelle propre à la recherche. Elle doit permettre de dépasser un point de vue uniquement descriptif et subjectif et déboucher sur la construction d’un savoir nouveau à propos d’un phénomène organisationnel ou managérial.

Cette démarche de recherche peut s’appuyer sur les méthodologies développées depuis de nombreuses années par le Centre de Recherche en Gestion (CRG) de l’Ecole, ainsi que celles portées par d’autres sciences sociales (sociologie, histoire, économie, psychologie).

Les terrains de recherche peuvent être des entreprises privées comme des organisations publiques, internationales ou associatives. Dans tous les cas, ce stage ne peut être conçu uniquement comme un pré-recrutement: il faut prévoir un temps d’apprentissage à la recherche durant le stage.

Deux jours d’initiation aux méthodologies de la recherche en sciences sociales sont organisés avant et durant le stage. En outre, le stagiaire bénéficie d’un encadrement personnalisé (tutorat) pour l’aider à construire son cadre théorique, sa méthode et organiser la présentation de ses résultats.

Afin de tirer le plus grand profit de cet enseignement, il est recommandé d’avoir suivi des cours et séminaires sur les problématiques de l’entreprise (économie, management, droit).

Les élèves doivent prendre contact avec Véronique Steyer afin de fixer un rendez-vous pédagogique individuel, préalable à toute inscription à cette option.

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20

MIE512B - Stratégies internationales et formes complexes de concurrence (2019-2020)

Le séminaire stratégie internationale et formes complexes de concurrence propose un approfondissement du management stratégique et des dynamiques concurrentielles encadrées par la régulation. Il s’articule autour d’enseignements théoriques et d’études de cas qui visent à décrypter les stratégies d’entreprises face aux transformations récentes de l’économie : la (dé-)régulation des marchés, qui modifie les règles d’échange et les structures de marchés ; l’hyper-concurrence, qui remet en question la notion d’avantage concurrentiel durable ; et la globalisation de l’économie, qui transforme en profondeur les périmètres d’activités des entreprises.

Seront donc passées en revues les stratégies d’internationalisation des firmes, de coopération (alliances, co-entreprises, coopétition etc.) et de réponse face à la régulation, sur les marchés mais aussi hors des marchés (stratégies d’influence, de lobbying, de réputation, etc.). L’ensemble des concepts et outils d’analyse sera mis en application au travers d’études de cas d’entreprises actives sur des secteurs en pleine transformation, tels que le transport, l’énergie et les industries de haute technologie.    

Matériel requis : ordinateur portable. 

 

 

MIE577 - Stratégie des organisations et développement durable (2019-2020)

Le développement durable est un enjeu de société majeur. Il ne se concrétise que s’il est intégré dans les stratégies d’organisations diverses qui interagissent entre elles : entreprises bien sûr, mais aussi organisations internationales, ONG, communautés, etc.

Cet enseignement d’approfondissement :

  • présentera la notion de développement durable dans ses différentes dimensions en mettant l’accent sur les implications stratégiques pour les organisations
  • fournira aux élèves les cadres théoriques de l’analyse stratégique.
  • enfin, il formera les élèves aux outils méthodologiques qui leur permettront de développer un travail de recherche sur des problèmes touchant au maintien des ressources naturelles, au changement climatique, à la responsabilité sociale des entreprises.

    Ce travail se fera sous la forme d’études de cas (par exemple, la gestion de l’eau, le transport aérien, la pêche, le travail dans les pays en développement, etc.).

    Les élèves travailleront en binôme.
    (numerus clausus 14 élèves)

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 4

MIE591 - Analyse de l'entreprise (2019-2020)

L’objectif de ce stage est d’étudier scientifiquement un phénomène de gestion. Il s’agit de combiner la découverte de l’entreprise avec l’apprentissage à la recherche en Sciences sociales.

Le stagiaire choisit un objet de recherche qui l’intéresse et auquel il a accès par son stage. Il construit une problématique de recherche. Un grand nombre de sujets sont envisageables, comme par exemple : un phénomène organisationnel (constitution d’une équipe, prise de décision, gestion des risques), un problème de management (délais d’un projet, pannes, écarts entre le travail prescrit et le travail réel), des processus de gestion (recrutement, rémunération, choix d’une technologie ou d’un investissement, politique de distribution ou de prix, rapports entre services ou fonctions), le développement d’une nouvelle méthode de production (Kanban, SAP, lean management), la mise en œuvre d’un outil de contrôle (indicateur de performance, systèmes d’évaluation) ou les processus de commercialisation...

Le stagiaire apprendra ensuite à s’extraire des contraintes de l’urgence et de l’activité quotidienne pour construire une méthode scientifique distanciée sur son objet. Il apprendra également à lire des articles scientifiques et à les mobiliser habilement pour l’analyse de son cas.

La recherche comprend normalement plusieurs étapes: une phase de description (acteurs, situations, contextes), la construction d’une méthodologie (entretiens, analyse de documents ou d’archives, observation, etc.), l’élaboration d’une analyse reposant sur une démonstration rigoureuse et un cadre théorique explicité. Une bibliographie scientifique est exigée, de même qu’une réflexivité sur la méthode mobilisée pour construire les résultats. La clarté de la démonstration écrite et de la présentation orale est également évaluée. Cette initiation à la recherche en sciences sociales vise au développement d’une compétence à la distanciation et à la démarche intellectuelle propre à la recherche. Elle doit permettre de dépasser un point de vue uniquement descriptif et subjectif et déboucher sur la construction d’un savoir nouveau à propos d’un phénomène organisationnel ou managérial.

Cette démarche de recherche peut s’appuyer sur les méthodologies développées depuis de nombreuses années par le Centre de Recherche en Gestion (CRG) de l’Ecole, ainsi que celles portées par d’autres sciences sociales (sociologie, histoire, économie, psychologie).

Les terrains de recherche peuvent être des entreprises privées comme des organisations publiques, internationales ou associatives. Dans tous les cas, ce stage ne peut être conçu uniquement comme un pré-recrutement: il faut prévoir un temps d’apprentissage à la recherche durant le stage.

Deux jours d’initiation aux méthodologies de la recherche en sciences sociales sont organisés avant et durant le stage. En outre, le stagiaire bénéficie d’un encadrement personnalisé (tutorat) pour l’aider à construire son cadre théorique, sa méthode et organiser la présentation de ses résultats.

Afin de tirer le plus grand profit de cet enseignement, il est recommandé d’avoir suivi des cours et séminaires sur les problématiques de l’entreprise (économie, management, droit).

Les élèves doivent prendre contact avec Véronique Steyer afin de fixer un rendez-vous pédagogique individuel, préalable à toute inscription à cette option.

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20