En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Samir Zard lauréat 2015 de la Liversidge Lectureship

Samir Zard, Directeur de Recherche au CNRS et Professeur de Chimie à l'École polytechnique, est lauréat 2015 de la Liversidge Lectureship

Samir Zard est lauréat de  la Liversidge Lectureship, attribué par la Royal Society of New South Wales, Australie, pour ses travaux de recherche en chimie. Il rejoint à ce titre le Professeur Jean-Marie Lehn, distingué en 2007, et d'autres noms prestigieux de la chimie tels que Sir Derek Barton, Sir John Cornforth ou encore Athel Beckwith. Co-auteur de près de 300 publications, titulaire de 36 brevets, il a donné plus de 440 conférences ou séminaires et a reçu de nombreux prix prestigieux. En 2015, il a été lauréat de l’Arthur Birch lectureship et élu membre étranger de l'Académie des Sciences du Portugal.

Samir Zard a découvert près de quarante nouvelles réactions chimiques inédites avec ces collaborateurs. Ces nouveaux procédés de synthèse de molécules complexes étaient jusqu’alors obtenues par des méthodes coûteuses et longues. Par exemple, la réaction de Barton-Zard a connu un succès dans la chimie des porphyrines, des composés à base de pyrroles utilisés entre autres dans certaines thérapies anti-cancéreuses.

Expert en chimie radicalaire, Samir Zard et son équipe ont mis au point une réaction puissante pour la création de nouvelles liaisons « carbone-carbone », qui est en train de révolutionner la synthèse des polymères. Grâce à ce procédé associé à la chimie des xanthates, il maintenant possible de créer de façon contrôlée des polymères composés de blocs de molécules différentes. Ces nouveaux polymères présentent des propriétés physico-chimiques inédites dont les champs d’applications sont immenses : adhésifs, cosmétiques, tensioactifs, émulsifiants, pharmacie, science des matériaux…

Cette technique, dite de polymérisation radicalaire contrôlée, a l’avantage de n'utiliser ni métaux lourds, ni réactifs coûteux. Elle a donné lieu à plusieurs brevets et aux procédés RAFT et MADIX exploités notamment par Rhodia.

En savoir plus sur la Liversidge Lectureship