En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X complète le programme #GENIUS avec les promenades mathématiques en ligne

L’École polytechnique lance les premiers modules des promenades mathématiques en ligne destinées aux lycéens. Développées dans la cadre du programme #Genius financé par la 3e vague du programme des investissements d’avenir (PIA 3), elles seront complétées d’ici la fin de l’année par huit autres modules et des parcours en Physique et Chimie.

Lien vers la video Promenades mathématiques du programme #GENIUS

L’École polytechnique lance les promenades mathématiques en ligne destinées aux élèves des classes de Seconde, Première et Terminale pour explorer les mathématiques et plus généralement les sciences sous un angle ludique.

« La volonté de l’École est d’attirer les jeunes vers les sciences grâce à ces ressources numériques en complément des actions de tutorat à distance que nous avons menées depuis deux ans. L’idée est vraiment de montrer que les sciences ce n’est pas seulement l’aspect théorique des définitions et des théorèmes et qu’il peut y avoir un aspect attractif, ludique, valable pour tout le monde. Nous voulions aussi atteindre les lycéens en dehors de la région parisienne et ces ressources numériques sont accessibles partout en France et dans le monde », a déclaré Eric Vantroyen, chargé de mission e-learning à l’Ecole polytechnique.

Ces MOOC  qui proposent notamment de comprendre un objet énigmatique comme le Rubik’s Cube, de déterminer la probabilité de gagner un match de tennis contre Djokovic ou encore d’observer les phénomènes naturels sous l’angle des fractales et de s’exercer à découper un gâteau en parts strictement égales s’intègrent dans le cadre du programme #GENIUS.

Lancé en 2019 par quatre des cinq écoles de l’Institut Polytechnique de Paris (l’École polytechnique, l’ENSAE Paris, l’ENSTA Paris et Télécom Paris), HEC Paris et l’École Centrale de Lyon, le programme #GENIUS s’adresse aux étudiants de Bac-2 à Bac +2 pour promouvoir les filières d’excellence dans l’enseignement supérieur.

Les lycéens à fort potentiels sélectionnés participent à des séances de tutorat avec des étudiants des Grandes Ecoles partenaires qui s’intègrent dans les dispositifs de formation existant et ne relèvent pas du soutien scolaire. Ils bénéficient ainsi des connaissances de ces étudiants sur des sujets de culture générale et scientifique, de méthodologie, d'expression et d'orientation, à raison d'une heure par semaine en visio-conférence. Ces séances sont complétées par des ressources en ligne accessibles à tous.

« Il ne s’agit pas de se substituer aux enseignants ni aux programmes du lycée mais d‘apporter un complément de ressources et une vision différente et complémentaire pour stimuler les élèves et leur donner une ouverture d’esprit », a ajouté Eric Vantroeyen.

Les modules ont été réalisées par des élèves de l’X et de l’ENSTA Paris encadrés par des professeurs de lycée et des enseignants-chercheurs.

« Ce sont des élèves des Ecoles qui sont face à la caméra, qui ont proposé leurs idées sur les thématiques retenues et ont rédigé les scripts validés par l’équipe pédagogique », a relevé Diego Izquierdo, coordinateur Mathématiques pour le programme #GENIUS.

Ces promenades mathématiques laissent volontairement un large degré d’autonomie aux utilisateurs.

« Le choix qui a été fait est d’offrir des ressources à la fois pour les secondes, les premières et les terminales dans un même module avec des jeux d’étiquettes pour indiquer dans quel niveau scolaire on se trouve. Pour lutter contre l’autocensure, le meilleur moyen est de permettre aux apprenants de visualiser leur progression avec des contenus qui enjambent les niveaux académiques », a expliqué Latifa Berkous, ingénieur pédagogique à l’École polytechnique.

« Un autre choix éditorial a été de ne pas sanctionner, évaluer, attester de compétences pour prendre le contrepied du système scolaire. Il y a beaucoup de ressources d’autoévaluation mais pas d’évaluation qui vienne sanctionner un niveau. Le parcours est autorégulé par les lycéens », a-t-elle ajouté.

Les promenades mathématiques composées de cinq premiers modules seront complétées d’ici la fin de l’année par huit modules supplémentaires ainsi qu’une série de MOOCs intitulée « Au Cœur de la Physique » et deux parcours de Chimie l’un consacré à la synthèse des médicaments et l’autre à la conception des batteries grâce à l’électrochimie. HEC Paris a publié de son côté le MOOC « La prépa : oser et réussir » tandis que Télécom Paris va publier « Code ton futur ».

Ces contenus développés dans le cadre du programme #GENIUS, lauréat de l’appel à projet « MOOC et solutions numériques pour l’orientation vers les études supérieures » viennent en continuité des trois MOOC réalisés par l’X pour les bacheliers en vue de leur intégration dans l’enseignement supérieur qui donnent lieu à une certification et sont recommandés par les enseignements du secondaire à leurs élèves.

« L’idée est aussi d’ancrer ces ressources numériques développées dans le cadre de #GENIUS dans les lycées et dans les territoires », a souligné Latifa Berkous.