En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
Relations Entreprises

Data center : dans les coulisses des données numériques de SPIE Communications

Dans le cadre d’une matinée découverte du monde de l’entreprise, dix élèves en 2e année à l'X ont eu l’occasion de visiter l’un des centres de traitement et de stockage de données informatiques de SPIE Communications, filiale du groupe SPIE, leader européen des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications.

Ce jeudi 28 janvier 2016, tous les élèves de 2e année du cycle ingénieur polytechnicien ont effectué une matinée d’observation en entreprise. Dix d’entre eux ont eu l’opportunité de visiter un lieu généralement inaccessible au grand public, un data center. Les futurs ingénieurs ont découvert un des centres de traitement de données informatiques de la société SPIE Communications situé dans le 17e arrondissement de Paris. Cette société européenne de services numériques conçoit, met en œuvre et maintient les infrastructures pour les Technologies de l’Information et de la Communication.

Des données sous haute protection

Après un contrôle d’accès par empreintes digitales, les polytechniciens ont pu pénétrer à l’intérieur du Data Center. Vidéo-surveillance et alarmes permettent de contrôler ce data center où SPIE Communications héberge les données de plus de deux cents clients.
« La sécurité avant tout », rappelle aux élèves Julien Lacroix, ingénieur infrastructure pour SPIE Communications. « Une panne et ce sont des milliers de personnes qui se trouvent privées de réseau, d’e-mails, de téléphone ou de données ». Système de ventilation, onduleurs, groupe électrogène, duplication des serveurs sont autant de mesures prises pour garantir la sécurité du patrimoine numérique des entreprises hébergées par SPIE Communications

Relever les défis du Big Data

Conscient des opportunités et des défis d’innovation ouverts par la révolution du Big Data, Damien Marigaux (X2014) souhaite devenir data scientist « pour révéler les secrets des données ». « L’analyse des données appliquée à l’univers médical m’intéresse beaucoup », indique l’élève au Directeur de l’entité Cloud et Services managés de SPIE Communications, Jérôme Beaufils. Par la suite, il pourrait ainsi s’orienter vers le Master 2 « Mathématiques pour la science des masses de données » proposé depuis 2014 à l'X pour répondre au besoin grandissant des entreprises dans ce domaine. En France, l’École polytechnique est d’ailleurs le premier établissement, avec ses partenaires, à proposer ce type de master en Big Data spécialisé sur les méthodologies.

Pour sa part, Bunthan Iea (X2014) s’intéresse de près aux innovations liées aux data centers. Récupérer la chaleur dégagée par les serveurs, qui fonctionnent 24h sur 24 et 7 jours sur 7, est d’ailleurs l’un des prochains défis de SPIE. La société envisage de produire de l’énergie intelligente capable de chauffer les bâtiments. « Les développements actuels de SPIE dans le domaine des bâtiments intelligents ou de la ville connectée sont passionnants pour un jeune ingénieur polytechnicien », indique Patricia Lene, Responsable Développement RH et Diversité chez SPIE Communications.

Des opportunités d’emplois

Satisfait des polytechniciens qu’il compte parmi ses rangs, le PDG de SPIE n’est autre que Gauthier Louette (X1981), le groupe compte bien en recruter davantage. Grâce à cette visite, l’entreprise espère attirer les futurs ingénieurs disposant des compétences techniques poussées et pluridisciplinaires en lien avec ses activités et ses filiales. Les opportunités sont nombreuses dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement et notamment dans les métiers liés au génie climatique, mécanique et électrique ainsi qu’au nucléaire et aux réseaux de communication.