En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
Entrepreneuriat

Des polytechniciens en voyage au coeur de l’entrepreneuriat new yorkais

Des X ont passé dix jours auprès de l’association étudiante dédiée à l’entrepreneuriat de l’Université de Columbia à New York. L’opportunité pour eux de découvrir le dynamisme des entrepreneurs de cette ville dotée d’une importante communauté française, dont certains membres sont issus de Polytechnique.

On savait les polytechniciens nombreux dans la Silicon Valley, ils ont également investi l’est des États-Unis en s’installant à New York. Le dynamisme de la ville attire en effet de plus en plus d’entrepreneurs du monde entier. Les Français et notamment les X séduisent les plus grandes entreprises implantées dans la métropole. « Chez Bloomberg, la moitié des postes de recherche et développement de l'équipe de data sciences est occupée par des français, la plupart d'entre eux étant des anciens de l'École polytechnique », constate Etienne Dejoie, le président du Cabinet Start-up, l’association étudiante de l’X dédiée à l’entrepreneuriat.

Grâce au programme Alliance qui lie Polytechnique et l’Université de Columbia à New York, Etienne Dejoie et onze de ses camarades ont pu constater par eux-mêmes les opportunités entrepreneuriales offertes par la ville. Les élèves ont ainsi été accueillis pendant une dizaine de jours par les étudiants de la Columbia Organization of Rising Entrepreneurs (CORE), l’association de l’Université de Columbia. En mars dernier, les étudiants américains avaient préalablement découvert le campus de Polytechnique et son environnement entrepreneurial.

Ce séjour avait pour objectifs, outre la découverte de l’écosystème New-Yorkais, de développer le partenariat entre l’X et l’Université de Columbia, d’encourager les échanges interculturels entre la France et les États-Unis, et de soutenir les initiatives en faveur de l'esprit d’entreprise et de l'innovation.

Lors de cet échange, les étudiants de CORE ont organisé de nombreuses visites pour leurs camarades français dans des entreprises telles que Google, YouTube et Bloomberg. « L’expertise française en sciences, en technologies, et en ingénierie est très appréciée aux Etats-Unis », se réjouit le Président du Cabinet Start-up pour qui ce voyage est aussi l’occasion de promouvoir le modèle unique de l’École polytechnique en Amérique du nord.
De leur côté, les polytechniciens ont également profité de cet échange pour aller à la rencontre des entrepreneurs français new yorkais tels que Ludovic Huraux, le fondateur du site web de rencontre Attractive World et plus récemment du réseau social Shapr. Les élèves ont découvert l’espace de co-working Spark Labs qui cible des porteurs de projets étrangers désireux de s’implanter à New York.

Autre constat établi par les élèves, l'énergie entrepreneuriale de la ville se diffuse jusque dans le milieu universitaire. Les polytechniciens l’ont observé en participant à des pitchs, des tables rondes et des conférences auxquelles les associations étudiantes des universités de Columbia mais aussi de Harvard et de Yale intervenaient.
Des rencontres avec les professeurs de Columbia ont aussi permis aux élèves de l’X de s’informer sur les opportunités d’échanges de long-terme sur le campus. « À partir du mois de mars, je vais réaliser mon stage de recherche de 3ème année du cycle polytechnicien au NYU's Center for Neural Science », indique Vincent Boutier, élève membre du Cabinet Start-up, qui envisage d’effectuer par la suite un doctorat sur place.

Les liens étroits établis depuis de longues années entre l’École polytechnique et les Etats-Unis, avec notamment l’Université de Columbia, ne cessent de se renforcer.