En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X
Série “Engagement citoyen à l’X”

Le sens de l’accueil et du devoir

Elève de 1ère année à l’École polytechnique, Juliette Mercury effectue son stage de formation humaine au sein de l’association Asphalte. Ce centre social agit en faveur de l’intégration des familles et organise des activités éducatives pour les enfants et les jeunes.

« Liberté », « égalité », « culture », « solidarité ». Les mots peints en noir se détachent du mur blanc et semblent bondir au visage du visiteur. Des portraits colorés d’hommes et de femmes dessinés au pochoir décorent la façade voisine. Les locaux du centre social Asphalte sont à l’image des bénévoles et des salariés qui y travaillent, accueillants. Situé dans le quartier Berthelot de Villeneuve-Saint-Georges, le centre accompagne les habitants, notamment les plus exclus, dans leur quotidien. Pour maintenir les liens sociaux au sein de la ville, cette association aide les familles dans leurs démarches administratives et propose des cours de soutien scolaire aux enfants. Chaque année depuis dix ans, le centre fait appel à un élève de l’École polytechnique pour mener à bien ses missions. Depuis le mois de septembre, Juliette Mercury, polytechnicienne de vingt ans, officie en tant que stagiaire au sein de l’association Asphalte.

Reprendre contact avec la réalité 

Trois matinées par semaine, les lundi, jeudi et vendredi, la jeune femme s’occupe de l’accueil. Elle assure la permanence téléphonique et reçoit les visiteurs. Le reste du temps, elle accompagne des élèves de primaire et des collégiens dans leurs devoirs. C’est ce stage de six mois, partie intégrante de la formation humaine de l’X, qui a convaincu Juliette d’intégrer Polytechnique. « J’avais besoin de sortir de la bulle de la prépa et de reprendre contact avec la réalité », explique cette élève qui a toujours pratiqué le bénévolat à côté de ses activités scolaires. Aide aux devoirs auprès de collégiens, accompagnement de personnes handicapées lors de voyages ou écoute auprès de personnes âgées, Juliette avait déjà côtoyé le milieu associatif avant de débuter son stage chez Asphalte. Ici, au centre, elle a découvert une autre réalité sociale. Celle de familles vivant à six dans 40 m2. Ou de ceux qui n’ont pas d’accès à internet faute de ressources suffisantes. Pour les aider, la jeune polytechnicienne assiste les habitants du quartier dans la rédaction de documents administratifs. « J’ai appris à écouter, à être plus patiente et à m’adapter à chaque personne », confie-t-elle. J’ai réalisé l’importance d’un simple sourire ». Des qualités également essentielles pour le soutien scolaire. « Avec le temps, le petit Labiskan, six ans, a progressé en lecture, raconte Juliette. Mais au départ, il était tellement timide qu’il ne parlait pas ». A force de persévérance, l’enfant s’est progressivement ouvert à la jeune femme. D’autres comme Celia, 15 ans, réalise la chance de pouvoir bénéficier des conseils avisés d’une étudiante de l’X. « C’est motivant de faire ses devoirs de maths avec une élève de Polytechnique », s’enthousiasme la lycéenne qui souhaite devenir médecin.

Faire découvrir d’autres modèles 

A côté de l’accueil et de l’aide scolaire, Juliette s’autorise des initiatives personnelles. A ce titre, elle a organisé, pour tous les collégiens de la ville, une exposition consacrée aux « mathématiques dans la nature ». L’idée étant de rendre la discipline ludique aux yeux des jeunes. Devinettes, énigmes, saynètes de théâtre : la stagiaire use de subterfuges pour attirer l’attention des collégiens. « Je me sers de jeux de cartes pour aborder des questions de société telles que l’importance de l’assiduité à l’école ou encore l’égalité filles-garçons, souligne Juliette. Ces divertissements sont autant de prétextes pour discuter et leur faire prendre conscience que d’autres modèles existent ». Comme par exemple d’aller voir un ballet à l’Opéra Bastille. Une découverte pour la plupart des adolescents. « Les stagiaires de Polytechnique comme Juliette ont beaucoup à apporter à l’association, reconnaît Founé Touré, la Directrice du centre Asphalte. Ils apportent un regard neuf sur nos activités et ils nous permettent de prendre du recul par rapport à nos pratiques ». Ainsi, grâce à Juliette, la communication interne de l’association a été améliorée avec la mise en place de nouveaux outils. Ravie de ce stage, la polytechnicienne est reconnaissante envers l’association où elle a appris le fonctionnement d’une entreprise, et envers l’X qui lui a permis de réaliser cette expérience. Après avoir appréhendé de nouvelles réalités sociales, Juliette compte sur l’École et son ouverture sur les disciplines scientifiques mais aussi humaines et sociétales pour continuer à étancher sa soif de connaissances.