En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

2021, la nouvelle odyssée de l’Espace et l’entrepreneuriat à l’X

Le spatial a inspiré l’écosystème des start-up de l’X avec plusieurs réussites notamment dans le domaine des satellites.

X Files Space

La Commission européenne, sous l’impulsion du Commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, a identifié l’entrepreneuriat spatial comme un axe majeur pour l’avenir de l’Europe en créant un fonds dédié aux start-up et à l’innovation dans ce domaine doté d’un milliard d’euros.

En France, le chef de l’Etat a annoncé que la filière spatiale bénéficierait d’une enveloppe de 500 millions d’euros dans le cadre du Plan France Relance. « La filière spatiale est une filière d’excellence française depuis des décennies, c’est une filière sur laquelle nous avons constitué des technologies, un savoir-faire, une excellence mondiale », a déclaré Emmanuel Macron à l’occasion d’une visite sur le site ArianeGroup à Vernon dans l'Eure, le 12 janvier. « C’est une filière sur laquelle nous avons une concurrence croissante (…) face à laquelle il faut nous organiser », a-t-il ajouté.

L’écosystème d’entrepreneuriat de l’X a favorisé le développement de plusieurs start-up de la filière et notamment :

*ThrustMe : Lancée 2017 par Ane Aanesland, directrice de recherche au CNRS, et Dmytro Rafalskyi, chercheur au Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP), ThrustMe est né de la volonté de répondre aux besoins de propulsion spatiale du marché croissant des constellations de satellites et d’ainsi permettre à l’industrie spatiale de rester viable économiquement et environnementalement. La start-up a signé en octobre 2020 un contrat avec l’Agence Spatiale Européenne pour lancer dans l’espace le premier système au monde de propulsion électrique à l’iode. En savoir plus.

*Exotrail : Dirigée et co-fondée en 2017 par David Henri (X13), Exotrail développe un système propulsif pour nanosatellites. Cette technologie permet à des constellations de petits satellites de se déplacer dans l’espace et ainsi d’avoir accès à de nouvelles orbites auparavant inaccessibles et d’en améliorer les performances. En 2020, Eutelsat a retenu les solutions d’Exotrail pour équiper deux de ses satellites  ELO 3 et ELO 4 (transmission par satellite de chaînes de télévision et de station de radio). Exotrail a annoncé durant cette même année la commercialisation de son premier logiciel, ExoOPS Mission Design, permettant la conception et l’optimisation de mission pour satellite et constellation et réalisé une levée de fonds de 11 millions d'euros supplémentaires pour financer sa croissance auprès notamment des fonds Karista et Innovacom.

*ShareMy Space : Co-fondée en 2016 par Romain Lucken (X16 et docteur en physique des plasmas), ShareMy Space est le leader européen de la sécurité de navigation en orbite et de la surveillance spatiale. Nous offrons un service d'alerte de collisions et de recommandations de manoeuvres aux opérateurs de satellites et aux agences spatiales.

2021, la nouvelle odyssée de l'Espace

2021, la nouvelle odyssée de l'Espace - Les dates-clés