En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

ASEC : Surge2Surgery de Julien Hédou (X2015), deuxième ex aequo

La finale du concours d’entrepreneuriat social du Programme Alliance (Alliance Social Enterprise Challenge) a eu lieu le 7 avril 2021, dans le cadre du Columbia Venture Competition. Représentant l’X, Julien Hédou (X2015) a concouru aux côtés des autres finalistes et remporté la deuxième place ex aequo pour l’entreprise sociale Surge2Surgery.


Capture d'écran du jury et des finalistes - 2021Alliance Social Enterprise Challenge

Pour soutenir des projets d’entreprise qui placent l’intérêt général au cœur de leur activité, le Programme Alliance a lancé un concours d’entrepreneuriat social (Alliance Social Enterprise Challenge) en collaboration avec la Columbia Venture Competition. Ouvert aux étudiants et diplômés récents des universités partenaires du Programme Alliance (Université de Columbia, École polytechnique, Sciences Po et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), le concours a eu lieu pour la première fois cette année. Étaient considérés des projets d’entreprises sociales, déjà fondées ou nouvelles, dans des domaines variés tels que la justice sociale, l’éducation, la santé et le développement durable.

Quatre entreprises sociales ambitieuses

Avant la finale, les premiers tours du concours ont été organisés au sein de chacune des quatre universités partenaires pour sélectionner les finalistes qui allaient représenter chaque institution lors du dernier tour. La proposition de projet soumis au sein de l’École Polytechnique qui était désignée par le comité de sélection pour concourir à la finale : l’entreprise sociale Surge2Surgery, co-fondée par Julien Hédou (X2015).

Présentée par Christopher McGarry, directeur, Columbia Entrepreneurship, la finale du concours a eu lieu le 7 avril 2021 devant un jury composé de plusieurs experts. Au-delà de la présentation du concept de leurs projets entrepreneuriaux, les finalistes devaient démontrer la viabilité économique de leurs modèles d’entreprise.  A chaque finaliste n’étaient accordées que six minutes pour le pitch, suivies de six autres minutes pour répondre aux questions du jury.

Représentant l’École polytechnique lors de la finale, Julien Hédou a défendu devant le jury Surge2Surgery, la start-up sociale qu’il a co-fondée récemment. Surge2Surgery œuvre pour la médecine prédictive et de précision avant une intervention chirurgicale. S’appuyant sur ses études de la réponse immunitaire de patients subissant une opération, l’équipe autour de Julien Hédou a développé un modèle utilisant un algorithme Machine Learning qui réussit à prédire des infections post-opératives avec plus d’exactitude que les méthodes d’évaluation de risques chirurgicaux qui existaient jusqu’à présent. Cet algorithme combine l’analyse cellulaire du système immunitaire d’un patient avant une opération avec les données disponibles dans son dossier médical électronique.


Screenshot of the final round showing Julien Hédou, Co-founder &CEO of Surge2Surgery during the pitch

Le modèle prédictif proposé par Surge2Surgery est facilement utilisable en complément d’autres protocoles sanitaires en amont d’une opération. Étant donné que les consultations préopératoires permettent de réduire les complications d’opération de plus 30%, Surge2Surgery contribuera à prévenir des complications en identifiant, au niveau individuel, des patients à risques avant l’opération.

Surge2Surgery, représentant l’X, a remporté le prix de la seconde place, ex aequo avec Omao, un fabriquant de pailles biodégradables, représentant l’Université de Columbia. Chacun des deux gagnants a reçu un montant de $7.500.

La lauréate de l’Alliance Social Enterprise Challenge est Tēnaka, pitchée par la finaliste de Sciences Po. L’entreprise sociale contribue à regénérer l'océan par le biais de programmes de responsabilité sociale des entreprises (RSE) développés pour des sociétés qui souhaitent s’engager dans le développement durable. Tēnaka a gagné le premier prix de $25.000.

La troisième place, dotée du montant de $5.000 a été décernée à Imece, le projet entrepreneurial porté par la finaliste représentant l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Imece soutient des femmes réfugiées en Turquie à travers la fabrication et la vente d’une batterie d’énergie solaire (EFE).

Cinq critères
Les entreprises sociales des finalistes ont été évaluées par le jury selon cinq critères principaux : l’impact anticipé et la contribution à l’intérêt général, la viabilité et le market fit du projet, un concept et une stratégie d’implémentation bien élaborés, une présentation et maîtrise de chiffre convaincant, ainsi que l’originalité de l’idée.

Le programme Alliance rassemble l’Université de Columbia, École Polytechnique, Sciences Po et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Les universités partenaires coopèrent depuis 19 ans au travers de projets de recherche communs, d’opportunités de mobilité doctorale, de double-diplômes et de visites de professeurs au sein des établissements partenaires.