En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Bourse Eiffel : Dix-sept élèves de l’X parmi les lauréats 2020

Dix-sept élèves internationaux de l’Ecole polytechnique figurent parmi les lauréats des bourses d’excellence du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, illustrant le rayonnement international de l’X.

La Tour Eiffel

Dix-sept élèves-ingénieurs de l’Ecole polytechnique figurent parmi les lauréats du programme de bourse Eiffel du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE). L’Ecole polytechnique est ainsi parmi les premiers établissements français en termes de lauréats pour les sciences de l'ingénieur.  Sur les 17 élèves distingués, cinq viennent du Brésil, cinq de Russie, deux du Cambodge, un du Cameroun,  un de Chine, un du Vietnam,  un d’Iran et un du Liban.

 « L’obtention de la bourse Effel est une motivation supplémentaire pour continuer mes études et une obligation pour essayer d'atteindre mes plus hauts objectifs scientifiques », a dit Pegah Khayatan (X19), l’une des lauréates et étudiante en double-diplôme entre l'X et l’Amirkabir University of Technology de Téhéran. « L'X n'est pas juste une université dans la définition des autres pays, mais c'est aussi une culture commune qui accélère le développement des aptitudes comportementales et scientifiques », souligne-t-elle.

Quatre lauréats font partie de la promotion X2019 et treize de la promotion X2020. L’Ecole polytechnique confirme ainsi la diversité de son recrutement international. A ce jour, chaque promotion de polytechniciens compte environ 420 élèves français et 130 élèves étrangers. Cette démarche s’accompagne d’un développement de ses partenariats à l’étranger. L’École polytechnique, en partenariat avec Télécom Paris, Mines Paris Tech et ENSTA Paris, a ainsi ouvert une formation d’ingénieurs avec l’Université de Shanghai Jiao Tong.

L’international est depuis longtemps au cœur de la stratégie de l’École polytechnique qui dispose d’un large réseau d’universités partenaires à travers le monde.

Le programme de bourses Eiffel, développé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, est destiné à permettre aux établissements français d’enseignement supérieur d’attirer les meilleurs étudiants étrangers dans des formations diplômantes de niveau master et en doctorat. Les critères de sélection sont l’excellence des candidats, telle qu’elle ressort de leur parcours universitaire antérieur et pour le doctorat, le caractère innovant de leur sujet de recherche ; la politique internationale de l’établissement qui présente la candidature et les actions qu’il mène dans la zone géographique considérée, l’excellence de l’unité d’accueil ainsi que la politique de coopération et de partenariat du MEAE, notamment la priorité donnée à certains pays pour ce programme.

"La bourse Eiffel est certainement très importante pour moi parce que cela me permettra de vivre cette expérience d'étude à l'X dans les meilleures conditions possibles. Ce premier petit succès m'incite aussi à faire plus d'efforts dans les futures études », a déclaré Yuhan Xiong (X19), étudiante en double-diplôme entre l'X et  Shanghai Jiao Tong University (SJTU)  – SPEIT, institut-joint de formation d'ingénieur, créé conjointement entr SJTU, l'X, Télécom Paris, Mines Paris et ENSTA Paris. «La tradition d’excellence de l'Ecole Polytechnique et ses formations bien structurées permettent aux élèves de bénéficier d’une base scientifique solide. Grâce à cette formation qui allie cours théoriques, projets et stages, je pourrais renforcer mes compétences en communication, acquérir les techniques et les connaissances pluridisciplinaires qui seront nécessaires à ma future carrière", a-t-elle ajouté.

En 2020, 378 bourses ont été attribuées (320 pour le volet Master et 58 pour le volet Doctorat) sur 1 630 dossiers évalués, dans les domaines du droit, de l’économie-gestion-sciences politiques et des sciences de l'ingénieur.

La particularité de ces bourses est que ce sont les établissements et non les candidats eux-mêmes qui soumettent les dossiers.