En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

[Colloque] La recherche de l'X au service du développement durable

Le 7 juin, à l'occasion du colloque scientifique Réfléxions organisé par l'École polytechnique, Gérard Mourou, Camille Duprat, Philippe Drobinski et Bérengère Lebental présenteront les recherches, menées au sein de leurs laboratoires, qui s'inscrivent dans les problématiques du développement durable.

[Colloque] La recherche de l'X au service du développement durable

Depuis 225 ans, l’École polytechnique est un lieu d’élaboration et de partage des connaissances. Son centre de recherche, constitué de 23 laboratoires, produit des résultats d’avant-garde dans tous les domaines.
Du coeur de l’atome jusqu’aux nouvelles frontières de l’espace en passant par l’économie, la gestion des ressources et les mégadonnées, les recherches menées à l’École polytechnique sont en mesure de produire des ruptures technologiques décisives.

Dans le même temps, ces recherches s’inscrivent aussi dans des problématiques très concrètes, typiques des enjeux du développement durable, par exemple la gestion de l’eau douce. Il s’agit d’une ressource rare à l’échelle de la planète puisqu’elle représente moins de 1 % de toute l’eau présente sur Terre, et sa qualité est loin d’être garantie puisque 2,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à une eau insalubre.

Là où l’eau manque, comment assurer sa disponibilité et l’utiliser au mieux ? Grâce aux nanocapteurs, pouvons-nous rendre les villes des pays émergents plus propres et plus durables ? Si le nucléaire doit accompagner la transition énergétique, comment gérer ses déchets ultimes afin de ne pas en faire un fardeau pour les générations futures ? Les énergies renouvelables constituent une formidable opportunité de transition, mais sous quelle échéance pourraient-elles se substituer aux énergies carbonées ? Les mégadonnées et l’intelligence artificielle peuvent-elles nous aider à moins et mieux consommer ?

Parmi beaucoup d’autres, les réponses à ces questions cruciales sont actuellement à l’étude au sein des laboratoires de l’École polytechnique, mobilisant toute l’énergie des chercheurs pour répondre aux défis du développement durable.

Vendredi 7 juin 2019 - de 13h30 à 14h30

>Retrouvez toutes les informations sur le colloque, ici

Gérard Mourou
Prix Nobel de physique 2018, professeur et membre du Haut-collège de l’École polytechnique, Gérard Mourou a passé une grande partie de sa carrière aux États-Unis, à l’Université de Rochester (NY) puis à l’Université du Michigan dont il est professeur émérite. Directeur du Laboratoire d’optique appliquée (LOA) de 2005 à 2008, il est l’inventeur de la technique CPA (Chirped Pulse Amplification) qui permet aux lasers d’acquérir des puissances instantanées considérables, technique à l’origine de son prix Nobel partagé avec Donna Strickland. Il est l’initiateur d’infrastructures majeures telles que ELI (Extreme Light Infrastructure), Apollon et XCAN. Il est également directeur de la plateforme de recherche internationale
IZEST à laquelle plus de 30 laboratoires sont associés à travers le monde.

Camille Duprat
Camille Duprat est professeure assistant à l’École polytechnique. Docteure en physique des liquides de l’université Pierre et Marie Curie, elle a, lors de son séjour post-doctoral à l’université de Princeton, développé ses recherches en interaction fluide-structure à petite échelle. Membre du Laboratoire d’hydrodynamique de l’École polytechnique, ses recherches portent notamment sur les filets à brouillard, utilisant la déformation des fibres afin d’optimiser la collecte de liquide. Elle est titulaire de la Chaire professorale Jean Marjoulet afin de développer ses recherches sur la mécanique des textiles intelligents.

Philippe Drobinski
Directeur de recherche au CNRS, professeur associé à l’École polytechnique, Philippe Drobinski est directeur du Laboratoire de météorologie dynamique de l’Institut Pierre Simon Laplace. Il étudie l’évolution du climat régional en relation avec les ressources énergétiques. À l’École polytechnique, il enseigne la météorologie, la gestion des sources d’énergie renouvelables et coordonne le programme interdisciplinaire Trend-X. Ce programme regroupe 10 laboratoires de recherche et est emblématique de l’engagement de l’École en faveur de la transition énergétique.

Bérengère Lebental
Physicienne spécialisée en capteurs à base de nanomatériaux, Bérengère Lebental (X2003) est directrice de recherche (ICPEF) à l’IFSTTAR, l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux, et au Laboratoire de physique des interfaces et couches minces (LPICM) de l’X et du CNRS. Ses recherches mettent en lumière le fort potentiel des nanocapteurs dans les applications urbaines et environnementales : pollution de l’air, qualité de l’eau, durabilité des infrastructures. Elle a coordonné de grands projets de recherche dans cette thématique : Equipex Sense-City, Projets européens Proteus et LOTUS. Elle est cofondatrice de la startup Altaroad pour des routes plus intelligentes, sûres et durables.