En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Covid-19 – L’École polytechnique solidaire

Face à une situation sanitaire sans précédent, l’École polytechnique, ses étudiants, ses chercheurs et son personnel, ont manifesté leur volonté de se mettre à la disposition de la Nation et participent à de nombreuses actions solidaires.

Elèves polytechniciens et polytechniciennes

Afin de contribuer à affronter l’épidémie de Covid-19, la communauté de l’École polytechnique a pris au cours des dernières semaines de nombreuses initiatives dans le droit fil de l’engagement au service de l’intérêt général, conforme à ses valeurs fondatrices.

Projets de recherche soutenus par le gouvernement

Plusieurs projets de recherche sont d’ores et déjà lancés par des élèves et étudiants, des chercheurs et le personnel de l’École pour, au-delà de leurs travaux habituels, contribuer à affronter les défis présents du pays. Les chercheurs et étudiants sont ainsi mobilisés pour répondre à des appels à projets tel que celui du ministère des Armées, lancé par l’Agence de l’Innovation de Défense (AID), visant à disposer de propositions pour lutter contre la pandémie du COVID-19, ou celui du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation.

Don de matériel aux hôpitaux français

Afin de participer à l’effort collectif, l’École a donné 1500 masques FFP2 à l’Hôpital d’instruction des Armées de Percy. Les laboratoires de l’École ont répondu également présents et contribué à l’appel à don de matériel coordonné par le CNRS, l’Inserm, le CEA, Inrae et Inria. Ils sont également mobilisés afin de produire des solutions hydroalcooliques pour les hôpitaux et modéliser l’épidémie pour mieux anticiper son évolution et la combattre.

A l’initiative du groupe AX-Chine, avec le soutien de l’AX et de l’École et en coopération avec diverses associations d’anciens élèves d’universités chinoises ou de grandes écoles en France, une collecte de fonds et d’équipements médicaux a été mise en place. La collecte, en partenariat avec la Fondation AP-HP, servira intégralement à l’achat d’équipements (masques, respirateurs, etc.) ou au paiement des frais de transport des équipements achetés en Chine puis envoyés vers la France vers des hôpitaux partenaires.  Accéder à la cagnotte en ligne.

Soutien au dispositif “L’École à la maison”

Le dispositif “L’École à la maison” mis en place par l’Éducation Nationale dans le cadre du confinement montre déjà largement son efficacité grâce à l’implication exceptionnelle des enseignants. Cependant, beaucoup de lycéens ne bénéficient pas de soutien familial pour travailler à la maison, soit parce que leurs parents sont mobilisés pour faire face directement à la crise, soit parce qu’ils n’ont pas le niveau scolaire pour les aider. A l’appel de leurs commandants de promotion, 325 élèves de l’École polytechnique se sont portés volontaires pour accompagner ce dispositif et soutenir ces lycéens en donnant une heure de leur temps par jour en tutorat à distance. De plus, 25 étudiants anglophones du Bachelor of Science de l’X ont proposé un soutien plus particulier pour les cours d’anglais. Peuvent bénéficier de ce tutorat en priorité des élèves de terminale dont les parents sont mobilisés dans la lutte contre la pandémie : professionnels de santé, militaires, agents de police, pompiers, etc... Pour le recensement des besoins, l’X s’appuie à ce stade sur le ministère des Armées, l’académie de Versailles et la sous-préfecture de Palaiseau. Une centaine de lycéens et lycéennes sont déjà en relation avec les élèves de l’X, les autres binômes sont en cours de constitution. 

Au sein de l’Institut Polytechnique de Paris, l’ENSTA Paris est également fortement impliquée dans cette initiative et a quant à elle recruté 50 tuteurs à ce jour.

Un lien réaffirmé avec les corps de l’armée

En très grand nombre, les élèves officiers du cycle ingénieur se mobilisent pour d’autres causes liées au COVID-19. Les élèves de 1ère année, dont les cours à distance reprennent début avril, termineront alors leur période de formation humaine et militaire : une grande partie de ces élèves qui effectuaient cette formation dans les armées sont déjà identifiés en réserve par leurs régiments. D'autres qui ont servi plusieurs mois au sein de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) souhaitent prolonger leur engagement grâce aux qualifications qu'ils ont acquises. En avril, tous ces élèves resteront à la disposition des différents corps tout en suivant leurs cours à distance. Engagés pour l’intérêt général, 25 élèves de 2ème et 3ème année se sont également mis à la disposition de la BSPP.