En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Demoday XUP#13 : L’X affiche ses ambitions pour l’entrepreneuriat et l’innovation

Onze start-up ont présenté leur projet à des business angels, des fonds d’investissement et des partenaires potentiels, lors du Demoday XUP#13 du Drahi-X Novation Center, l’incubateur de l’ École polytechnique. L’occasion pour l’X d’afficher ses ambitions pour le développement de son écosystème d’entrepreneuriat et d’innovation.

Eric Labaye, président de l'Ecole polytechnique au Demoday XUO13à la Maison des Polytechniciens

Événement biannuel marquant la fin de l’incubation au sein du Drahi-X Novation Center, l’espace d’innovation et d’entrepreneuriat de l’École polytechnique, le Demoday XUP#13 a été l’occasion pour onze start-up de se présenter à des business angels, des fonds d’investissement et des partenaires potentiels.

Ces onze start-up à forte valeur technologique sont présentes dans des domaines très variés : industrie 4.0, medtech et biotech, Greentech, énergie, fintech, IA, agrotech, défense.

Intervenant devant les participants, le président de l’École polytechnique et de l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris), a souligné qu’il avait fait de l’accélération de l’innovation et de l’entrepreneuriat une priorité depuis son arrivée à la tête de l’X afin d’offrir toujours plus d’opportunités aux étudiants actuels et alumni et aux chercheurs de l’institution à l’échelle IP Paris.

« Pour les cinq années à venir, nous ambitionnons de bâtir avec l’ensemble des parties prenantes d’IP Paris un écosystème incontournable en matière d’entrepreneuriat et d’innovation technologique, à la fois au sein de nos incubateurs, mais également grâce aux liens renforcés avec les entreprises et aux centres de recherche », a déclaré Eric Labaye.

« Les ambitions de l’X en innovation sont multipliées avec 110 projets ou start-ups par an accompagnés dans les 3 incubateurs d’IP Paris », a-t-il ajouté.

IP Paris réunit cinq grandes écoles d’ingénieurs françaises - L’École polytechnique, L’ENSTA Paris, L’ENSAE Paris, Télécom Paris et Télécom SudParis – pour développer des programmes de formation d’excellence et une recherche de pointe. Grâce à l’ancrage académique de ses cinq Écoles fondatrices et à son alliance avec HEC, IP Paris se positionne comme une institution d’enseignement et de recherche leader en France et à l’international.

Le directeur de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation de l’École polytechnique, a présenté les mesures qui seront mises en oeuvre en 2022 pour assurer la réalisation de cette ambition.

« En phase d’incubation, les jeunes pousses technologiques ont besoin temps. Du temps pour passer de l’idée à l’entreprise. Du temps pour valider leur marché, et éventuellement pivoter. Et du temps, surtout, pour passer de l’invention scientifique à l’innovation », a souligné Bruno Cattan.

« C’est pour cela que nous allons progressivement augmenter la durée du programme d’incubation. La prochaine promotion, la 14e, bénéficiera d’une incubation de 9 mois au lieu de 6 aujourd’hui », a-t-il annoncé, précisant qu’il fallait y voir un premier pas vers le développement d’un programme d’accompagnement réellement adapté aux enjeux de l’entrepreneuriat Deeptech.

« J’ai aussi l’intention de dynamiser les partenariats. Nous allons notamment tisser des liens forts, et choisis, avec des accélérateurs, en France et à l’international, dans le but de proposer une continuité de parcours à nos startups après la fin de leur incubation », a-t-il poursuivi.

Bruno Cattan a aussi rappelé la richesse scientifique et économique de l’écosystème de l’X, d’IP Paris, et du plateau de Saclay, qui assure un positionnement unique à l’incubateur de l’X, X-UP : proximité des laboratoires, accès aux étudiants, et force du réseau des Alumni.

« J’ai bon espoir que dès l’an prochain, nous vous proposerons un Demo Day ouvert aux startups des autres incubateurs et établissements d’IP Paris », a conclu Bruno Cattan.