En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Des aimants moléculaires d’un genre nouveau

Les aimants moléculaires pourraient devenir les composants de l’informatique quantique de demain. Des chercheurs du Laboratoire de chimie moléculaire ont participé à des travaux de recherche permettant de mieux comprendre les molécules-aimants à base du Thulium et de donner des pistes pour la synthèse d’aimants moléculaires plus performants.

Crédit : Gregory Nocton

Une molécule organométallique de lanthanide d’un genre nouveau a démontré des propriétés de magnétisme remarquables : plus celle-ci se retrouve isolée et plus elle tend à se comporter comme un aimant, ce qui est à l’opposé des propriétés magnétiques classiques. Ces travaux de recherche ont été menés par une collaboration de chercheurs de l'Institut Polytechnique Paris, de l'Université Paris-Saclay et de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes de l’Université de Rennes 1.

> Apprenez en plus sur le site de l’Institut de chimie du CNRS (INC)

> Lire la publication : https://doi.org/10.1002/ange.202015428